Fuir les régimes trop restrictifs

Pourquoi les régimes avec beaucoup de restrictions font-ils d’abord maigrir vite, puis regrossir encore plus vite?
Depuis un certain temps, les spécialistes dénoncent ce qu’ils appellent la « restriction cognitive » : les restrictions favorisent les compensations de toutes sortes (grignotages, consommations excessives d’aliments riches …) selon un véritable cercle vicieux.
Plus les régimes suivis sont rigides, plus ils provoquent de frustrations. A force de privations, on se met à manger beaucoup trop d’aliments qu’on s’interdisait avant: d’où une prise de poids, qui déclenche un sentiment de culpabilité, d’où de nouvelles restrictions, suivies d’excès de nourriture, et ainsi de suite !…

Et l'on joue au « yoyo »
Car on supprime tout ce que l’on aime, jusqu'à ce que l’on craque !
(Vous connaissez le principe du yoyo: il monte, il descend et il remonte toujours plus haut !)

On pourrait traduire le dilemme de celui ou celle qui est pris(e) au piège du yoyo par : « je mange ce que j'aime et je grossis, ou alors je dois me priver du plaisir de manger pour maigrir, donc ce qui est bon est mauvais pour moi ».

L’état de restriction cognitive amène la personne concernée à contrôler son alimentation en permanence, ne sachant même plus si elle a faim ou si elle est rassasiée : c’est alors le cerveau, et non l’estomac qui commande !


Pour éviter ce cycle infernal, quelques principes simples et de bon sens résumés ci-dessous :

- Accepter de perdre du poids doucement, car c’est la volonté de perdre vite qui provoque les restrictions à l’origine du cercle vicieux
- Manger de tout, sans aliments interdits
- Conserver (ou retrouver) le plaisir de manger
- Etre à l’écoute de son corps, pour savoir si l’on a faim ou si l’on est rassasié
- Manger juste ce dont on a besoin, et pas trop


Principe de base :
L’absence d’interdiction de certains aliments, ce qui amène à intégrer aussi les aliments les plus caloriques dans l'alimentation tout en vous permettant de mincir, Comment cela est-il possible ?
Ce ne sont pas les types d’aliments mais leurs quantités qui déterminent la valeur calorique d’une recette ou d’un menu.

Il suffit donc de calculer les proportions des différents ingrédients qui les composent pour qu’ils soient hypocaloriques.

Perdre du poids n'implique pas nécessairement d'équilibrer son alimentation en permanence : il s'agit avant tout de réduire son apport énergétique en prenant mieux en compte ses sensations de faim et de satiété, sans se priver de ce que l'on aime.

Avoir une alimentation équilibrée permet d'obtenir et de conserver un certain bien-être dans le moment présent, et d'augmenter ses chances de rester longtemps en bonne santé dans le futur.

L'équilibre alimentaire repose essentiellement sur la variété, car il n'existe pas d'aliment complet, c'est-à-dire qui couvrirait l'ensemble de nos besoins, ou plutôt si, il en existe un seul : le lait maternel pour le nourrisson.

Et varier ses aliments, c'est aussi se faire plaisir : quoi de plus lassant qu'une alimentation monotone ?

Pour diversifier son alimentation, on se base sur cinq grands groupes d'aliments :

il s'agit de consommer de tous les groupes, et de varier aussi à l'intérieur de chacun de ces groupes :

- produits laitiers
- viande, poisson et produits de la mer, oeuf, abats
- féculents, pain
- légumes verts et fruits
- matières grasses

... Le tout sans excès de matières grasses, de sucre, ni d'alcool.

Beaucoup de personnes font des excès alimentaires à diverses occasions, le plus souvent festives, mais sans conséquences sur le poids, car il est plus facile de se réguler après une seule prise alimentaire trop calorique : ce sont les excès quotidiens (petits ou gros) qui font grossir.

L'homme est omnivore et doit manger de tout : supprimer toute une catégorie d'aliments expose à des carences.
Néanmoins, l'équilibre alimentaire ne peut se réaliser sur un repas, ou même sur une journée, mais plutôt sur la semaine ou plus.

En résumé, réduire ses calories permet de limiter la quantité d'énergie consommée, et donc de perdre du poids. Avoir en plus un bon équilibre alimentaire, ça n'est pas indispensable à la perte de poids, mais c'est avoir plus de chance de rester en forme.

Revenir aux astuces

à lire

Retrouvez la liste des articles étudiés et testés par Ligne en Ligne