Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Vivrait-on plus longtemps avec un taux de vitamine D plus faible ?

écrit par le 05/06/2013

On nous l’a toujours dis, la vitamine D a de nombreuses vertus. Mais il semblerait qu'aujourd’hui, il serait préférable d’en consommer moins  pour vivre plus longtemps. Mais alors, qui est dans le vrai ?

De précédentes études avaient déjà démontré le lien entre le taux de vitamine D circulant dans le sang et le risque de développer des maladies cardiovasculaires, des cancers, des allergies, des dépressions et autres maladies. Cette relation entre espérance de vie  et taux de vitamine D a toujours été peu claire. Mais des chercheurs Néerlandais viennent de publier les résultats d’une étude qui bouleverse ce qu’on savait déjà.

Le taux de vitamine D et le mode de vie de 380 familles comprenant au moins deux personnes entre 90 et 99 ans ont été analysés, en tenant compte de tous les facteurs pouvant influencer le taux de vitamine D dans le sang. Les chercheurs se sont alors aperçus que les enfants des nonagénaires qui ont également un frère ou une sœur nonagénaire ont des taux de vitamine D plus bas que les personnes qui n’ont pas de nonagénaire dans leur famille. Ils ont aussi constaté que ces enfants présentaient moins de variantes du gène CYP2R1, qui prédispose à des taux de vitamine D plus élevés.

Ce résultat s’expliquerait par une protéine (khloto), supposée être une protéine anti-âge d’après différents travaux sur des souris. Celles avec un faible taux de khloto vieillissent plus vite et ont des niveaux de vitamine D plus élevés. Or les familles dans lesquelles on vit plus longtemps auraient des niveaux de khloto plus élevés. On peut donc imaginer un lien direct entre vitamine D et le vieillissement.  

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !