Tenir un journal, ou comment maigrir sans effort

mis à jour par le 28/04/2017
Tenirunjournaloucommentmincirsanseffort

Le processus de perte de poids s’inscrit dans un triptyque assiette/corps/esprit. Ce que cela signifie ? La perte de poids passe sans négociation par un changement d’alimentation et la pratique d’une activité sportive, mais il existe une composante que les régimes classiques prennent rarement en compte : l’esprit. Des études ont récemment démontré que noter ce que l’on mange tout au long de la journée pouvait augmenter de 30% la perte de poids. Et ce n’est pas parce qu’écrire brûle des calories (environ 200 calories pour 4 heures), mais bien parce qu’en écrivant ce que vous mangez, vous réalisez ce que vous mangez, tout simplement.

Ligne en Ligne vous donne quelques conseils pour tenir le journal de bord de votre alimentation.

 

testez le coaching minceur

 

1. Le choix du journal

Vous êtes du genre à avoir un sac à main taille armoire normande ou plutôt du genre à ne jamais avoir de stylo quand vous voulez noter quelque chose ? Quel que soit votre support favori, choisissez-le avec soin. Si vous préférez le papier, prenez quelque chose de plutôt petit, taille cahier d’écolier, et tâchez de ne jamais oublier votre stylo. Si vous ne vous séparez jamais de votre smartphone ou tablette, préférez le journal digital, comme le carnet alimentaire de Ligne en Ligne, à une version manuscrite.

A vous de choisir !

 

Découvrez le carnet alimentaire de Ligne en Ligne

 

2. Remplissez votre journal au fur et à mesure…

Ne vous laissez pas encore avoir par « je le ferai plus tard ». Pas parce que vous ne le ferez pas (quoi que ?) mais plutôt parce que vous ne vous souviendrez pas de tout. Notez tout au fur et à mesure de la journée.

 

3. … Et n’oubliez pas les bouchées « juste pour goûter »

Croyez-le ou non, ces petites bouchées par-ci par-là, la fin de l’assiette de votre amoureux ou un demi biscuit à 11h, ce n’est pas grand-chose pour vous, mais ça compte ! N’oubliez pas de les noter au fur et à mesure dans votre journal. Croyez-nous, votre mémoire n’est pas votre meilleure amie, surtout si vous culpabilisez.

 

Anti-régime : maigrir pour de bon, le nouveau livre de Michel Desmurget

 

4. Soyez honnête avec vous-même

Ce n’est pas parce que vous ne le notez pas que vous ne l’avez pas mangé. Le but du journal étant justement de voir où notre alimentation pèche, il ne servirait à rien de ne noter dedans que ce dont vous êtes fière. Ce journal, il est pour vous, pour vous faire progresser. Ne soyez pas dans le jugement, et notez simplement tout.

 

5. Mesurez vos portions…

Les portions de ce que vous mangez sont un élément essentiel de la réussite de votre journal. Ce que nous estimons représenter une portion est parfois bien différent de la vérité. Ne rentrez pas absolument dans les détails, mais essayez de déterminer des « à peu près ». Vous pouvez, au début de votre journal, vous mettre un petit rappel sur les portions classiques, pour ne pas avoir à chercher tout le temps.

 

C'est quoi, au juste, une portion ?

 

6. … Mais ne soyez pas obsédée par les calories

Les calories ne font pas tout. La composition des aliments que vous mangez est également importante pour savoir si vous mangez correctement. Rien ne sert, donc, d’être obsédée par les calories contenues dans vos plats. Il va sans dire que 100 calories de chocolat ne vous apporteront pas les mêmes nutriments que 100 calories de haricots verts.

 

7. Notez l’heure de vos prises alimentaires et les circonstances

Il peut être très intéressant de savoir le laps de temps qui s’écoule entre chacune de vos prises alimentaires. Parfois, vous pouvez manger trop lors d’un repas parce que celui-ci est trop éloigné du précédent !

De la même manière, notez dans quelle situation vous avez pris ce repas ou cette collation : était-ce avec des collègues ? des amis ? seule ? Il est intéressant de déterminer si certaines situations vous font consommer plus ou moins, et d’apprendre de vos réussites et de vos erreurs !

 

8. Notez vos émotions

Prenez l’habitude de vous demander, lorsque vous mangez quelque chose et avant de le noter, ce que vous ressentez au moment de le faire : vous ennuyez-vous ? êtes-vous stressé, anxieux ? est-ce simplement par habitude ? Déterminer quand vous êtes le plus susceptible d’être sensible à certains aliments vous aidera à être plus attentif lorsque la situation se présentera.

N’oubliez pas non plus, après le repas, de noter comment vous vous sentez. Bonheur ? Trop mangé ? Culpabilité ? Peut-être qu’en relisant cela plus tard, vous vous souviendrez de la réponse de votre corps et de votre esprit lorsque vous avez mangé tel ou tel aliment.

 

9. N’oubliez pas que les boissons comptent…

Mise à part l’eau, n’oubliez pas de noter aussi toutes vos boissons : café ou thé sucré, sodas, alcool, jus de fruits, les calories liquides, ça existe.

 

La vérité sur les jus de fruits

 

10. … Et les sauces et condiments aussi !

Une cuillère d’huile d’olive avant cuisson, une touche de crème à la fin, une petite vinaigrette sur cette salade, n’oubliez rien, soyez le plus précis possible et notez-le dans votre journal.

 

11. Relisez-vous

Relisez votre journal de temps à autre. Il ne servira à rien s’il n’est là que pour écrire dedans. Pour progresser, relisez-vous de temps en temps, et essayez d’en tirer des conclusions. Ce sera plus facile d’adapter vos comportements alimentaires alors.

 

testez le coaching minceur

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !