Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Repères de consommation de viande rouge

mis à jour par le 31/05/2013

 

 

Selon les goûts on la préfère saignante, à point, cuite, ou encore bien cuite, nature ou accompagnée d’une moutarde ou d'une sauce béarnaise. Son meilleur accompagnement, je l’avoue, reste les frites, bien qu’elles ne soient pas des plus diététiques.

Pourquoi consommer de la viande rouge ?

Bœuf, agneau, mouton, cheval, taureau, ces viandes sont riches en protéines de bonnes qualités et bien assimilées par l’organisme. Les protéines sont les éléments de construction et de réparation de l’organisme. Elles participent au renouvellement quotidien de la peau, des ongles, des cheveux et des tissus musculaires. Elles sont, par ailleurs, indispensables à la croissance des enfants et des adolescents, ainsi qu'à la formation du foetus chez les femmes enceintes.

Les viandes sont également une excellente source de zinc qui agit dans de nombreux métabolismes de l’organisme, de fer et de vitamine B12, essentielle pour le renouvellement des globules rouges.

Cependant il faut en limiter la consommation à 1 fois par semaine

En effet, il est préférable de limiter la consommation de viande rouge à 1 fois par semaine car une consommation excessive apporterait une quantité importante :

  • D’acides gras saturés, « le mauvais gras » qui aura tendance à augmenter le taux de cholestérol.
  • D’acidité dans le sang, ce qui a tendance à fatiguer les reins car c’est l’organe de filtration du sang.
  • De substances cancérigènes. Les exsudats de début de cuisson, les jus de viande dans la poêle, peuvent donner naissance à des composés cancérogènes. Il est donc préférable d’éviter de consommer ces « jus ». Evitez de même les parties carbonisées.

Pour l’équilibre, il est préférable de varier les plaisirs en alternant viandes rouges, viandes blanches (dinde, poulet, canard, pintade, lapin, porc, veau),  produits tripiers, poissons (au minimum 3 fois par semaine) et œufs. De la même façon, il est important de varier les modes de cuissons.

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !