Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Le régime Miami (régime south beach)

mis à jour par le 27/02/2015

 regime-miami


 

Le régime Miami a été élaboré par le Dr. Agatston, cardiologue Américain de l’état de Floride, qui a décidé de mettre au point son propre régime, sans être ni diététicien ni nutritionniste. D’après lui, ce n’est pas la quantité qui compte pour garder la ligne, mais plutôt la qualité. Le Dr. Agatston propose donc de revoir la qualité de son alimentation, de même que son hygiène de vie.

 

Le principe du régime Miami

Le régime Miami est en réalité une « amélioration » du régime Atkins. Celui-ci consiste à consommer beaucoup de lipides et peu de glucides, afin d’obliger l’organisme à puiser dans les réserves de graisses. Mais le Dr. Agatston a « amélioré » le régime Atkins pour le rendre moins dangereux, en diminuant les risques cardiovasculaires dont il est responsable.

Puisque tout est une question de qualité, il suffit de choisir judicieusement les aliments à consommer, en triant les bons sucres et les bonnes graisses.

Le régime Miami s’effectue en trois phases :

  • Première phase (2 semaines) : consommation exclusive de protéines (viandes, poissons, œufs) et de légumes verts. Les féculents (pâtes, riz, pommes de terre, pain), le sucre et les produits sucrés (dont les fruits) sont strictement interdits, de même que l’alcool.
  • Deuxième phase : réintroduction progressive des aliments auparavant interdits, en commençant par ceux de faible IG (fruits, pain, céréales complètes). Cette phase dure jusqu’à ce que le poids souhaité soit atteint.
  • Troisième phase : adoption de meilleures habitudes alimentaires, qui deviendront définitives. Il s’agit de faire le tri entre bon(nes) et mauvais(es) graisses/sucres.

 

Le régime Miami en pratique

Pendant le régime Miami, les aliments à privilégier sont les suivants :

  • Les bons sucres : sucres naturels et à l’état brut (dans les fruits, légumes et céréales complètes).
  • Les protéines : viandes rouges et blanches, poissons, œufs, fromage.
  • Les graisses végétales : huile d’olive, de colza, de noix et de pépins de raisin.
  • Les laitages : écrémés ou demi-écrémés.

En revanche, certains aliments sont à proscrire :

  • Les mauvais sucres : sucres raffinés, sous forme non brute et ne contenant pas de fibres (pommes de terre, farine blanche, sucre blanc, desserts, sucreries, alcool…).
  • Les mauvaises graisses : graisses animales (beurre, crème fraiche, fromage, lait entier, charcuterie…).

 

Les avantages du régime Miami

Les avantages du régime Miami sont les suivants :

  • La perte de poids, pendant la première phase, qui peut rester stable si la nouvelle hygiène de vie est adoptée à vie.
  • L’absence de sensation de faim, grâce aux portions alimentaires de taille normale.
  • La simplicité du régime, qui n’est pas trop contraignant et ne demande pas de compter les calories.
  • L’autorisation des collations, en cas de faim et toujours à condition de choisir les « bons » aliments.
  • Les bonnes notions de santé, qui sont prises en compte notamment avec les aliments à faible IG ou encore les huiles végétales.

 

Les inconvénients du régime Miami

Les inconvénients du régime Miami concernent :

  • Le risque d’isolement. En effet, le fait d’exclure les aliments raffinés ne permet pas toujours de manger à l’extérieur et de concilier régime et vie de tous les jours.
  • La tentation de poursuivre la première phase trop longtemps. Car les personnes satisfaites du résultat dépassent parfois les 2 semaines, et s’exposent ainsi aux mêmes risques que ceux du régime Atkins (maladies cardiovasculaires, constipation, carences en vitamines…).

 

L’avis de Ligne en Ligne

L’avantage du régime Miami est qu'il fait perdre rapidement du poids, grâce à une alimentation pauvre en glucides. Mais le nombre de kilos perdus par la suite est équivalent à ceux perdus en suivant des régimes pauvres en matières grasses. Le régime Miami peut être suivi, à condition de respecter la durée maximum de 2 semaines pour la première phase. Car il n’est pas rare de constater que certaines personnes augmentent cette période, pour perdre plus de kilos. Ceci est totalement déconseillé pour ne pas risquer de dégrader sa santé. Enfin, la première phase pose un autre problème puisqu’elle est difficilement compatible avec une vie normale.

 

Pour aller plus loin Ligne en Ligne propose ce livre :
Le régime Miami (South Beach Diet)

Retrouvez la liste des articles étudiés et testés par Ligne en Ligne

 Retour à la liste des articles

 

Et si vous souhaitez découvrir plus de conseils et astuces pour mincir, ou bien être accompagné(e) dans votre perte de poids grâce à un suivi personnalisé, découvrez le Coaching Minceur Ligne en Ligne.

 

 

 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !