Le choix de la minceur durable
Mot de passe oublié ?
Facebook magnet Twitter magnet Google plus magnet Youtube magnet
Déjà 1 400 200 inscrits
> S'inscrire gratuitement !
Girl left summer
Text right summer
Accueil / Dossiers / Régime / Le régime Fricker
Partagez cet article !

Le régime Fricker

 regime-fricker

Découvrez le régime Fricker

 Elaboré par le Dr Fricker, nutritionniste à l’hôpital Bichat à Paris, ce régime propose d’étudier le contenu de son assiette pour déterminer les erreurs et réadapter son alimentation. De plus, le régime inclut des conseils sur le mode de cuisson, les recettes, les aliments à privilégier… La spécificité du régime Fricker vient du fait que la consommation de fruits est limitée alors que celle de poissons et de viandes est à privilégier. Ligne en Ligne vous en dit plus sur ce régime. 

 

Commencez dès maintenant le régime Fricker

 

Le principe du régime Fricker

Le régime Fricker repose sur trois aspects :

  • La surveillance du contenu de son assiette (sans tourner à l’obsession).
  • L’activité physique régulière.
  • La santé physique et morale.

Le régime Fricker est réparti en trois étapes :

  • Le régime « grande vitesse », également surnommé TGV. Cette phase, qui dure 6-8 semaines, correspond à un régime stricte visant un amaigrissement (perte de 1 à 2,5 kilos par semaine, selon les personnes).
  • Le régime de « stabilisation », qui permet la réintroduction progressive d’une partie des aliments interdits en phase TGV.
  • Le régime « pleine forme », apparenté à l’équilibre nutritionnel et l’hygiène de vie à respecter tout au long de sa vie pour rester mince et en bonne santé.

 

Le régime Fricker en pratique

Pendant la phase « grande vitesse », seuls la viande, le poisson et les légumes sont autorisés, avec peu de matières grasses, de laitages et de fruits. Tous les autres aliments sont interdits : féculents, pain… Le but est de consommer en grande majorité des aliments riches en protéines et pauvres en calories.

Un exemple d’une journée type, en phase TGV :

  • Au petit-déjeuner : laitages, un fruit, thé ou café.
  • Déjeuner et dîner : crudités, viande ou poisson avec des légumes, laitage ou éventuellement un fruit.


Au cours de la phase de « stabilisation », les féculents sont réintroduits, au petit-déjeuner plus au déjeuner ou au dîner. En contrepartie, la quantité de laitages doit être diminuée le matin.  En revanche, la consommation de fruits est augmentée (un fruit de plus chaque jour).
 

Un exemple d’une journée type, en phase de « stabilisation » :

  • Au petit-déjeuner : un ou deux laitages, un fruit, une portion de céréales non sucrées, thé ou café.
  • Déjeuner et dîner : crudités, viande ou poisson avec des légumes et une portion de féculents, laitage ou éventuellement un fruit.


Pour la phase « pleine forme », il suffit de suivre les recommandations classiques, celles qui permettent un bon équilibre alimentaire : rien n’est interdit, tout est une question de quantité, en fonction de son appétit et de ses activités. Les fruits et légumes sont à privilégier, de même que la viande maigre.

 

 

fricker

 

Un exemple d’une journée type, en phase « pleine forme » :

  • Au petit-déjeuner : un laitage, un fruit, des céréales non sucrées ou du pain à volonté, thé ou café.
  • Déjeuner et dîner : crudités, viande ou poisson avec des féculents à volonté et des légumes en quantité supérieure à celle des féculents, un laitage et/ou un fruit.

 

 Commencez dès maintenant le régime Fricker

 

Les avantages du régime Fricker

Les avantages du régime Fricker concernent :

  • Le sérieux de la méthode qui se fonde sur des faits scientifiques précis.
  • L’efficacité et la simplicité du régime, qui permet d’être suivi quotidiennement.
  • Les conseils en plus sur les modes de cuisson, les recettes, les aliments à privilégier…

 

Les inconvénients du régime Fricker

Les inconvénients du régime Fricker sont les suivants :

  • La durée de la phase TGV, trop longue, car il s’agit ni plus ni moins qu’un régime hypocalorique. Les conséquences peuvent être la fatigue ou encore la frustration.
  • L’absence de féculents dans la première étape et la faible quantité dans la deuxième phase, qui peuvent être incompatibles avec une vie active.
  • Le risque de reprendre le poids perdu, malgré l’étape de « stabilisation », car une fois en phase « pleine forme », on se retrouve de nouveau livrés à nous-mêmes au risque de reprendre ses anciennes et mauvaises habitudes alimentaires.

 

L’avis de Ligne en Ligne

 Un avis mitigé sur ce régime pour deux raisons. D’une part, le Dr Fricker donne des conseils censés et pratiques, fondés sur des faits scientifiques, afin de rééquilibrer son alimentation. En revanche, la réduction de l'apport en glucides, pendant la phase TGV, est peu conseillée. D’autre part, ce régime permet une perte de poids relativement importante. Mais il y a des risques de reprendre les kilos éliminés.

 

banniere-service premium

A lire :


Retrouvez la liste des articles étudiés et testés par Ligne en Ligne

 

Retour à la liste des articles

Découvrez les articles de notre coach sportif

 

Date de publication : 19 mai 2013
Auteur :

Partagez cet article !

D'autres articles