-->

Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Réintroduction des farines animales

mis à jour par le 21/06/2013

 
En pleine psychose alimentaire sur la bactérie E. coli dont on ne connaît toujours pas le foyer d’origine, le Conseil National de l'Alimentation (CNA) recommande la réintroduction des farines animales. Depuis quelques semaines, les aliments les uns après les autres sont discriminés: le concombre puis les tomates, la salade et maintenant les germes de blé...et pendant ce temps-là on trouve quoi de mieux à faire que de réintroduire les farines animales !
 
Farines animales et vache folle
 
L'utilisation de ces farines animales s'était généralisée et avait remplacé l'alimentation traditionnelle (herbe, luzerne, colza, etc.) des vaches, des porcs et autres animaux d'élevage, dans le cadre d'une agriculture visant à une rentabilité de plus en plus élevée. Constituées à partir de carcasses de vaches et d'autres animaux, dans des conditions d'hygiène et de contrôle déplorables, ces farines avaient transmis aux animaux une maladie, l'encéphalopathie spongiforme bovine, dite aussi maladie de la vache folle. La maladie est ensuite passée à l'homme, sous la forme de la maladie de Creutzfeld-Jakob, faisant presque deux cents victimes.
 
Réintroduction destinée aux poissons, volailles et porcs, pour des avantages économiques
 
Les farines animales seraient, dans un premier temps, réservées à l'élevage des poissons, puis progressivement utilisées pour les porcs et les volailles mais non réintroduites chez les bovins. Cette réintroduction serait pour présenter un avantage économique afin de répondre aux "besoins croissants en protéines pour l'alimentation animale ».
 
Que faut-il en penser ?
 
Jusque-là les poissons ne consomment pas de steak ! En tout cas ce n’est pas ce que l’on apprend aux enfants lorsqu’on leur enseigne la logique de la chaîne alimentaire. Alors pourquoi s’obstiner à leur donner des farines de carcasse de vache si ce n’est pas la logique de la nature? Ils ne sont biologiquement et génétiquement pas programmés pour avoir ce type d’alimentation. De plus on connaît déjà les conséquences, les victimes de la maladie de Creutzfeld-Jakob n’ont pas été suffisantes ? On a enfin éradiqué la maladie, est-ce une raison pour recommencer ? N’a-t-on pas tiré des leçons du scandale alimentaire ?
 
Ne psychotons pas, sinon on ne mange plus rien !
 
Il ne faut pas se rendre malade non plus car si l'on écoute tout ce qu’il se passe, il deviendrait impossible de manger sain. Les poissons sont bourrés de métaux, les fruits et légumes de pesticide, le poulet a la grippe et les conditions d’élevage sont déplorables, les tranches de jambon sont bourrés d’antibiotiques, les probiotiques ajoutés dans les yaourts favoriseraient l’obésité et nos champs de blés et de maïs bourrés d’OGM…. Bref, il ne reste plus rien…Donc n’y penser pas et concentrez-vous plutôt sur vos sensations alimentaires !
Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !