Qu'est-ce que l'ostéopathie?

mis à jour par le 02/10/2014
Ost%c3%a9opathie

 

 

L’osthéopathie fait apparition dans la deuxième moitié du 19ième siècle. Répandue petit à petit en Europe, elle ne cessera d’évoluer pour atteindre les principes de bases actuelles.

 

Thérapie naturelle de plus en plus en vogue, quels sont les principes fondamentaux de l’osthéopathie et que permet-elle de soigner ?

Petit topo très instructif.

 

Définition de l’ostéopathie

 

L’école supérieure d’ostéopathie indique la définition suivante : "L'Ostéopathie est l'art de diagnostiquer et de traiter, par la main, les dysfonctions de la micro-mobilité des tissus du corps, qui entraînent des troubles fonctionnels pouvant perturber l'état de santé.".

 

Les principes fondamentaux de l’ostéopathie

 

On distingue 3 grands principes fondamentaux basés sur le corps humain.

 

1 - Considérer le corps humain comme une unité

 

Tous les composants du corps humain, tissus, organes, systèmes, de même que l’état émotionnel sont liés les uns aux autres. Il faut considérer l’individu comme une entité dont la bonne marche dépend de la correspondance "structure-fonction". Dans le corps,  toute pathologie en un point donné pourra créer un trouble dans une autre région du corps.

 

2 - Considérer que le corps humain peut s’auto-équilibrer

 

A partir du moment où l’origine des désordres et des maux est identifiée, et que le praticien agit avec pertinence,  le corps possède en lui toute la vitalité nécessaire pour retrouver son équilibre et son bon fonctionnement.

 

3 - Considérer la corrélation réciproque « structure-fonction »

 

Sans bonne structure, il n’y a pas de fonction correcte. Si les surfaces articulaires d’une articulation temporo-mandibulaire présentent des abrasions et si le ménisque est détérioré, les mouvements lors de la mastication peuvent être saccadés et douloureux et accompagnés de névralgies faciales.

 

Réciproquement une fonction limitée peut affaiblir la structure. Lors de l’immobilisation longue d’une articulation, par un plâtre par exemple, celle-ci  s’ankylose. On remarque, une fois la contention ôtée, une limitation de l’amplitude des mouvements et souvent une « fonte » musculaire.

 

Les différents types de manipulation

 

En ostéopathie, les traitements sont des manipulations effectuées avec les mains. On peut les classer en quatre types adaptés à la pathologie constatée ainsi qu’a la nature du patient.

 

  • Les manipulations fonctionnelles : Elles portent sur les tissus, les muscles,  et visent à détendre les zones en souffrance. La pathologie disparait alors par auto-équilibration du corps.

 

  • Les manipulations structurelles : Elles  portent principalement sur les articulations qui peuvent parfois  « craquer « sous la pression du praticien.

 

  • Les manipulations viscérales : Elles restaurent par des méthodes adaptées, la mobilité indispensable au bon fonctionnement des viscères.

 

  • Les manipulations crâniennes : Ce sont principalement des séries de pressions sur le crâne permettant de normaliser les pulsions crâniennes.

 

Le coût des séances

 

La moyenne du prix d’une séance  se situe autour de 60 €. Les séances ne sont pas  prises en charge par la sécurité sociale mais sont en partie et parfois en totalité remboursées par les mutuelles.

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !