Pourquoi aimons-nous manger gras et sucré ?

écrit par le 27/11/2014
Hamburger 494706 640

 

Manger gras et sucré n'est pas bon pour la santé nous martèle-t-on partout ! Pourtant à la moindre petite phase de dépression, nous nous jetons sur ce type d'aliments. Pourquoi ?

Le gras est de la famille des lipides. Le sucre de celle des glucides. Déjà ils ne jouent pas dans la même cour. Le gras procure 2 fois plus de calorie que le sucre. On pourrait donc penser qu'il est moins nocif de manger sucré que gras.

Et c'est là où nos amis les aliments nous jouent des tours. Car une fois à l'intérieur, le sucre se transforme... en gras ! En effet, lorsque nous mangeons sucré, ce sucre est susceptible de fournir de l'énergie. Mais si l'on n'en mange en trop grande quantité, l'organisme transforme le sucre en acides gras !

 

Mais pourquoi donc aimons-nous ces deux types d'aliments ?

Il faut déjà revenir à nos origines. Loin de notre ère moderne, notre corps reste toujours le mammifère primaire avec ces instincts de survie bien ancrés. Même si, avec la clim l'été et le chauffage l'hiver, une alimentation équilibrée toute l'année, nous n'avons plus besoin de faire de réserves en graisse, notre corps primaire, lui, tend à nous y inviter.

Il y a ensuite notre grand chef, le cerveau qui dicte notre ligne de conduite et nous envoie quelques signaux souvent perturbateurs. Une période de stress, et hop, on se jette sur les fraises Tagada ou les chips au bacon ! Pourquoi ? Parce que le plaisir, dû aux souvenirs procurés par ses aliments dans des moments de tendres bonheurs (les bonbons de tante Marie) ou de purs plaisirs (l'apéro chez Fred et les copains), délivre une hormone, la dopamine, dont nous avons activement besoin. La dopamine est un neurotransmetteur. Notre cerveau en est friand pour son bon fonctionnement. Il recherche donc toutes les solutions pour en obtenir. Manger plaisir est une façon d'en obtenir.

Le problème est que la fameuse molécule serait responsable de ce que l'on appelle la prégnance et nous conduirait tout droit aux addictions.

 

Addict au chocolat ? Prenez-vous en à votre Dopamine !

Maintenant que nous avons compris pourquoi nous nous jetons inexorablement sur le sucré/salé, nous pouvons nous demander comment gérer au mieux ces besoins au demeurant naturels.

Il faut d'abord savoir qu'un estomac remplit réclame moins. Premièrement, boire, boire et boire... de l'eau ! Choisissez la pétillante si elle passe mieux, mais buvez !

Ensuite retrouver le plaisir de croquer des fruits entre les repas ! Le truc : ne mangez pas de desserts aux repas. Réservez cette part sucré pour 2 en cas fruités dans la journée : un à 11 h et un à 16 h.

 

Pour conclure, faites bien vos 3 repas par jour : choisissez les viandes les moins grasses, privilégiez les légumes et crudités, n'oubliez pas les glucides lents. Votre estomac remplit de tous ces aliments réclamera moins les petites douceurs. Enfin fuyez les plats préparés. Ils sont remplis de sucre et de graisses. Retrouvez le plaisir des plats faits maison. 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !