-->

Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Parlons du Reductil (ou Sibutral)

mis à jour par le 18/06/2013

Médicament commercialisé depuis le 13 juin 2001, le Reductil a fait l’objet de nombreuses polémiques. Quel est le rôle de ce médicament et d’où proviennent les suspicions quant à son utilisation ?

Description du Reductil

Le Reductil, ou Sibutral, est un médicament prescrit comme « coupe faim » par les médecins spécialistes ou les services spécialisés dans la prise en charge de l’obésité aux patients dont l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 30, c'est-à-dire au stade d’obésité sévère. Il est généralement prescrit en cas d’échec préalable de la prise en charge classique de l’obésité. Son principe actif est la sibutramine, substance qui agit sur le cerveau et sur les centres de la faim et de la satiété. La durée maximale d’un traitement est d’un an et le médicament n’est pas remboursé par la sécurité sociale.

Origine de la polémique

Une étude réalisée entre 2002 et 2009 (SCOUT) est à l’origine de la naissance de la polémique. Les résultats ont en effet révélé que la sibutramine est associée à un risque élevé de complications cardiovasculaires, en particulier chez les personnes ayant des facteurs de risque. La perte de poids associée à la prise du médicament durant l’étude a également été modeste, laissant un doute quant à l’efficacité à long terme du Reductil sur la perte de poids.

En conclusion, la balance bénéfices-risques du médicament a été évaluée défavorable, amenant l’Agence Européenne du Médicament (EMA) à recommander à la Commision Européenne de suspendre les autorisations de mise sur le marché de l’ensemble des spécialités contenant de la sibutramine. En France, seul le Reductil est concerné.

En attendant la décision de la Commission Européenne, l’AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) demande aux prescripteurs de ne plus initier ou renouveler de traitement par Reductil.

 Les effets secondaires du médicament 

Les essais cliniques ont révélés des effets indésirables cardiovasculaires : augmentation de la pression artérielle et augmentation des battements du cœur.

D’autres effets secondaires sont possibles : palpitations, bouffées de chaleur, troubles de l’appétit, constipation, nausées, bouche sèche, maux de tête, troubles du goût, insomnie.

Les recommandations de l’AFSSAPS

Consulter un médecin si l’on est sous traitement afin de revoir la prise en charge du surpoids.

Ne pas acheter de médicaments vendus illégalement en dehors des pharmacies, sur internet par exemple.

 Notre avis

Le marché français du médicament est réglementé, si le Reductil a été supprimé, c’est qu’il est bel et bien considéré comme dangereux. De plus, celui-ci est censé agir sur la satiété, mais les effets secondaires sont nombreux. Alors ne vous lancez pas dans l’achat de ce médicament sur internet et pensez à consulter votre médecin qui vous dirigera vers une alternative moins risquée pour votre santé.

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !