Oublier de manger : est-ce grave ?

écrit par le 28/11/2014
Girl 466133 640

 

Oublier de manger ? Pas possible, me direz-vous, car soit on le fait exprès soit, pour multiples raisons, on n’a pas le temps de manger. Mais, soyez-en sûr, on peut tout à fait oublier de manger. Surtout, si on a pris l’habitude de sauter des repas, si on est pris dans le travail ou que le ventre ne crie pas famine. À ce moment-là, est-ce vraiment grave ? Et que faire si c’est vraiment un oubli ?

 

Un oubli de temps en temps n’a pas de grosses conséquences

Rassurez-vous, si vous sautez un repas ce n’est pas très grave, vous pouvez tout à fait compenser au repas suivant. En effet, l’équilibre alimentaire ne se base pas sur un repas, mais sur la nourriture de toute la journée. La « correction » consistera seulement à consommer deux fois plus de calcium, de protéines, et de vitamines. On peut même aussi rajouter d’autres aliments comme un œuf, des crevettes, du fromage et des crudités variés. Cependant, il ne faut pas se rattraper d’une manière compulsive !

 

En matière de nutrition, au point de vue métabolique, on sait que des apports réguliers glucido-protéiques sont vivement recommandés. Sinon, il faut aussi noter que selon son mode de vie, sa situation et ses possibilités, chacun saura adapter sa manière de vivre et se nourrir.  Des gens se sentent mieux en mangeant moins ou en sautant un repas. L’idéal serait de pouvoir, de temps en temps, prévoir une planification nutritionnelle et effectuer une évaluation de sa santé. Au vu des résultats, s’il n’y a aucun trouble particulier, pourquoi changer ses habitudes ?

 

Les oublis ne doivent pas se transformer en habitude !

Toutefois, il y a un fait incontestable : que ce soit volontairement ou non, zapper un repas ne devrait pas devenir une habitude. Une ou deux fois, un oubli ou non, des obligations à cause du retard ou du travail, cela peut encore passer. Mais, à la longue, on peut risquer un dérèglement voire un ralentissement plus ou moins grave du métabolisme, alors que celui-ci nécessite régulièrement des apports réguliers. Certes, cette régularité est importante, car elle évite que l’on soit sujet à l’hypotension, mais encore une fois, si occasionnellement, vous avez oublié de manger, cela ne devrait pas vous nuire.

 

Pour en être convaincu, il suffit de se référer au jeûne volontaire et on comprendra que sauter un ou des repas n’est pas un crime en soi. Au contraire, la privation volontaire ou non de nourriture permettra de se maintenir en bonne santé par un « nettoyage » général du corps qui apprendra alors à se reposer et se régénérer. Pratiqué dans la limite de la raison, un jeûne permettrait de soulager beaucoup de maux dont l’arthrite, l’hypertension, l’insomnie, l’irritabilité…

 

En revanche, il faudrait éviter autant que possible de sauter le petit déjeuner, qui représente un repas incontournable. En effet, bien équilibré, il permettra une bonne réserve calorique pour toute la journée. Sinon, vous pourrez avoir quelques conséquences sur votre santé surtout en ce qui concerne les enfants. Pour une bonne croissance, il vaut mieux que nos bambins aillent à l’école le ventre bien plein.

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !