Mincir : 10 astuces pour perdre du poids en diminuant la rétention d’eau

mis à jour par le 28/04/2017
Lutter contre retention d eau

Le corps humain est composé à 60% d’eau. Cette eau joue un rôle clef dans le fonctionnement de l’organisme. Cependant, la rétention d’eau, qui n’est autre qu’un œdème des jambes, est un problème très commun, qui résulte d’une inflammation permanente. Elle peut être dû à une intolérance à certains aliments, un mauvais régime alimentaire, des toxines ou encore une faiblesse des reins.

Les femmes sont également souvent sujettes à ce problème durant leur cycle menstruel, notamment après l’ovulation, et pendant une grossesse.

Pour la plupart des personnes atteintes, la rétention d’eau n’est pas un grave problème de santé, mais peut impacter la silhouette, le poids et même la qualité de vie.

Ligne en Ligne a réuni quelques conseils pour limiter la rétention d’eau rapidement et sans danger.

 

testez le coaching minceur

 

1. Faire du sport

Le sport est peut-être le moyen le plus rapide d’éliminer un excès d’eau. N’importe quel sport augmentera votre sudation, ce qui signifie, on vous le donne en mille, que vous perdrez de l’eau. Une heure de sport pourra vous faire perdre entre 0,5 et 2 litres (oui oui, deux litres), dépendant de la chaleur et des vêtements que vous portez.

Pendant l’exercice, votre organisme envoie également beaucoup d’eau vers vos muscle, aidant à réduire l’aspect « gonflé » de la rétention d’eau. Attention, cela ne doit pas vous empêcher de boire pendant l’effort !

Vous pouvez également tabler sur le sauna ou le hammam pour perdre le maximum d’eau : on en trouve souvent dans les salles de sport, ajoutez une petite séance détente après vos efforts !

 

2. Dormir

Les études sont plutôt claires : le sommeil est important au même titre que le sport et l’alimentation dans le maintien d’une bonne santé.

Mais il pourrait aussi avoir un impact sur les nerfs sympathiques dans les reins, qui régule le taux de sodium et l’équilibre en eau du corps. Ainsi, bien dormir pourrait réellement impacter la régulation dans le corps de l’eau et donc diminuer la rétention d’eau.

Dormir plus pour perdre du poids, on demande que ça !

 

3. Diminuer son stress

Le stress sur le long terme augmente, dans le sang, la présence de l’hormone appelée cortisol, qui a une influence directe sur la rétention de fluide et la masse aqueuse. Le stress, et le taux de cortisol qui en découle, augmente la présence d’une autre hormone, appelée ADH, qui est une hormone antidiurétique. Elle envoie un signal aux reins, leur donnant une indication sur la quantité d’eau à « pomper » dans l’organisme.

Au-delà de la rétention d’eau, la diminution du stress diminuera donc le taux de cortisol et d’ADH, importantes pour l’équilibre des fluides dans le corps et donc pour une santé préservée sur le long terme.

 

4. Boire suffisamment d’électrolytes

Les électrolytes sont des minéraux avec une charge électrique, comme le potassium ou le magnésium par exemple. Ils jouent un rôle essentiel dans l’organisme, notamment la régulation de l’équilibre des fluides.

Lorsqu’ils sont présents en trop petite ou trop grande quantité dans le corps, il peut en résulter un déséquilibre des fluides, pouvant causer de la rétention d’eau.

Le nombres d’électrolytes est fortement lié à la consommation d’eau. Plus vous buvez d’eau, plus vous aurez besoin d’électrolytes. Si vous faites beaucoup d’exercice ou vivez dans un endroit très chaud ou humide, la sudation peut être à l’origine d’un manque d’électrolytes dans votre organisme. Des compléments se trouvent facilement en pharmacie.

Attention ! L’effet inverse est possible ! Si vous ne buvez pas assez d’eau et consommez trop d’électrolytes (en complément ou dans une alimentation trop salée), vous pouvez encourager la rétention d’eau !

 

5. Diminuer la consommation de sel

Le sodium est l’électrolyte le plus commun dans le corps humain. On le consomme notamment grâce au sel de table. Il joue un rôle majeur pour le niveau d’hydratation global dans le corps. Ainsi, si le niveau est trop faible ou trop élevé, ça peut entraîner un déséquilibre dans le corps et donc de la rétention d’eau.

Privilégiez les aliments non transformés et fuyez les plats préparés, contenant d’énormes quantités de sel. Une alimentation riche en sel favorisera la rétention d’eau, d’autant plus si vous ne buvez pas assez d’eau et que vous ne faites pas de sport.

 

5 aliments trop salés

 

6. Prendre des compléments en magnésium

Le magnésium est un autre électrolyte clé. Il est récemment devenu populaire comme améliorant la santé et les performances sportives.

Les recherches, nombreuses, ont montré que le magnésium à plus de 600 rôles dans le fonctionnement du corps humain ! Et tout particulièrement chez les femmes : il réduirait la rétention d’eau et atténuerait le syndrome pré-menstruel.

Le magnésium jouerait en fait un rôle d’intégrateur avec les autres électrolytes, notamment le sodium et le potassium : ensemble, ils aident à maintenir un bon taux d’hydratation dans tout le corps.

 

7. Prendre des compléments à base de pissenlit

Le pissenlit est un diurétique connu depuis toujours et utilisé par nos grand-mères, et leurs grand-mères avant elles.

On appelle un diurétique un aliment dont les composants envoient un message aux reins pour qu’ils éliminent plus d’eau et de sel.

Récemment remis en lumière pour combattre la rétention d’eau, il est désormais vendu sous forme de gélules en complément alimentaire. Attention, bien qu’ils soient utilisés depuis toujours, des recherches plus poussées doivent encore être menées pour prouver une réelle efficacité face à la rétention d’eau.

 

8. Boire plus d’eau

Ça peut sembler contre-intuituf, mais boire beaucoup d’eau vous permet en fait de réduire votre rétention d’eau.

Votre corps, cette machine intelligente, essaye en permanence de garder l’équilibre. Si vous n’êtes pas assez hydratée (comme quand vous faites un régime trop restrictif), votre corps va stocker plus d’eau, « au cas où ».

Comme pour tout, c’est une question d’équilibre. Boire trop d’eau peut, bien entendu, entraîner de la rétention d’eau. En règle général, il faut boire quand on a soif. Cependant, chez certaines personnes (personnes âgées ou dans certaines conditions médicales), la soif n'est pas un indicateur fiable. Il conviendra alors de se référer à des quantité de référence : 1.5 à 2L d'eau, et plus s'il fait chaud ou si vous faites du sport. Vos urines sont également un bon indicateur de votre niveau d’hydratation : trop foncées, vous êtes sous-hydratée.

 

importance de l'eau

 

9. Consommer les bons aliments

Les aliments riches en potassium sont recommandés pour réduire la rétention d’eau, puisqu’ils aideront, comme nous l’avons vu, à équilibrer le niveau de sodium dans l’organisme et favorisera l’élimination par les urines. Les légumes verts feuillus, les haricots, les bananes, les avocats, les tomates et les produits laitiers sont autant d’aliments riches en potassium et bons pour la santé !

De la même manière, les aliments contenant beaucoup de potassium, comme le chocolat noir (oui !), les noix et les graines non transformées, vous fourniront des quantités intéressantes de ce minéral.

D’autres aliments sont connus depuis la nuit des temps pour combattre la rétention d’eau : ail, persil, fenouil ou encore orties peuvent se consommer nature ou sous forme de gélule.

 

l'ortie la mauvaise herbe qui monte

 

10. Réduire les glucides

Les glucides sont stockés dans les muscles et le foie, c’est ce qu’on appelle le glycogène. Mais le glycogène comprend aussi de l’eau. Imaginez : pour chaque gramme de glycogène stocké, vous pouvez stocker entre 3 et 4 grammes d’eau ! C’est pour cela que les personnes se lançant dans un régime pauvre en glucides voient leur poids baisser rapidement.

Essayez de réduire votre consommation de sucre (sous toutes ses formes, des biscuits aux jus de fruits), de pain et de féculents afin de réduire le stockage de glycogène, et d’eau avec lui.

 

10 astuces pour perdre du poids sans sport ni régime

 

La caféine et le thé sont également connus pour être d’excellents diurétiques. Essayez d’adopter de nouvelles habitudes, comme arrêter de consommer des plats préparés, bourrés de sel, et de limiter les ajouts de sel dans votre cuisine. N’oubliez pas non plus de marcher régulièrement, même si vous avez un emploi sédentaire. Surveiller votre alimentation et voir ce qui cause parfois des ballonnements ou des problèmes de digestion est aussi recommandé. Enfin, certains médicaments peuvent favoriser la rétention d’eau : si vous êtes sous traitement, demandez à votre médecin.

Consommer trop d’eau, d’alcool, de minéraux (électrolytes), de caféine et de sel sont autant de causes connues pour entraîner de la rétention d’eau. N’oubliez pas, tout est une question d’équilibre.

 

testez le coaching minceur

 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !