-->

Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Les différentes méthodes de relaxation

mis à jour par le 29/07/2014

 relaxation

Apprenez à vous relaxer

L’un des grands piliers de la méthode Ligne en Ligne avec l’équilibre alimentaire et l’activité physique est de garder un bon mental. Pour se faire, nous avons besoin de certains moments de relaxation pour évacuer le stress et les tensions afin de repartir du bon pied. Delphine Daguenet, notre psychothérapeute sophrologue, vous livre ses secrets pour apprendre à bien se relaxer.
 

5 catégories de tensions corporelles

Afin d’apprendre comment se relaxer, il est primordial de définir les différents types de tensions que subit notre corps afin de mieux les appréhender :
 

  • Les tensions des muscles striés  (les muscles entourant notre squelette, la langue, les muscles de notre visage…) provoquant une augmentation locale ou générale du tonus musculaire et ainsi une consommation excessive d’énergie qui perturbe l’équilibre physiologique du corps.
  • Les tensions articulaires restreignant la mobilité des articulations et donc le mouvement global du corps. Elles interdisent certaines postures et limitent la liberté de l’individu.
  • Les tensions au niveau vasculaire ralentissent la circulation du sang et amoindrissent l’irrigation et le drainage du corps.
  • Les tensions des muscles lisses, le cœur, le diaphragme notamment, gênent la circulation et la respiration. Cette dernière s’effectue alors dans la partie haute des poumons, au niveau thoracique, au lieu d’occuper la partie abdominale. Dans le cas de tension extrême, le diaphragme travaille à l’inverse du mouvement physiologique : il se contracte à l’expiration et se relâche à l’inspiration. On parle, alors, de respiration paradoxale. Le parcours du diaphragme est alors réduit et il prive le système digestif d’un massage interne permanent. La quantité d’oxygène absorbée est limitée.
  • Les tensions peuvent enfin concerner l’appareil digestif, perturbant l’assimilation des aliments, ce qui est important à connaître lors d’un régime alimentaire.


Les techniques de relaxation s’intéressent à chacune de ces tensions. Elles incitent à être attentif à son corps, à le sentir, le comprendre et l’aimer tel qu’il est, avec les traces que notre histoire personnelle a marquées en lui.

 

 

Les différentes méthodes

  • L’apprentissage du training autogène de Schultz permet de distinguer ces tensions et de les relâcher. Il se décompose en 6 phases durant lesquelles il faut s’entraîner dans un ordre précis. Bien maîtrisé, il permet de se mettre très vite en état de profonde relaxation.
  • La relaxation progressive de Jacobson s’intéresse au réflexe contraction – décontraction. Elle affine le sens proprioceptif (développer la sensibilité du corps) des personnes qui la pratiquent et permet d’identifier et de relâcher toute tension musculaire superflue.
  • La kinésophie de Martenot et la méthode Feldenkrais contribuent à développer le schéma corporel en aiguisant les sens proprioceptif et kinesthésique (développer la sensibilité et la tonicité du corps). Cette dernière méthode s’appuie sur le mouvement car il est le meilleur révélateur de notre façon d’être et d’agir. Par son approche globale du corps en mouvement, elle permet une clarification de ses rapports d’orientation dans le temps et dans l’espace et une reprise du développement général de l’individu.
  • La méthode Vittoz travaille sur le triptyque réceptivité – émissivité – concentration. Elle sollicite beaucoup les sens et invite la personne à être dans la conscience de l’instant présent. Le premier but de la méthode Vittoz vise à rééduquer le contrôle cérébral. Les visualisations approfondissent la relaxation mentale qui découle de la relaxation physique. Elles permettent de désamorcer les stratégies d’échecs que chacun peut mettre en place inconsciemment, pour les remplacer par une logique positive.
  •  L’eutonie d’Alexander est une méthode dans laquelle on recherche le mouvement le plus naturel possible ou le plus spontané. Il s’agit d’une véritable démarche pédagogique qui va utiliser la conscience pour observer, dans un premier temps, la sensibilité tactile et proprioceptive (de son propre corps). Le patient est amené à observer son propre corps : sa peau, son squelette, ses organes, de manière passive ou dynamique et à observer «  l’extérieur à soi » en prenant conscience de la surface du sol, des matériaux, de l’espace. Il doit ainsi opérer, grâce à la fois au toucher et au contact, la relaxation entre les deux termes d’une même relation entre le soi et « l’extérieur à soi ». Une fois cette analyse effectuée par le biais de l’inventaire ci-dessus évoqué, le patient arrive à une synthèse individuelle qui l’amene progressivement à une certaine individualisation. Il s’agit pour lui de bien intégrer son schéma corporel et son vécu corporel, en prenant conscience de son hypotonie ou de son hypertonie, tant dans la contraction que dans la décontraction, et des modifications que les tensions et détentes provoquent sur sa personnalité.
  • La méditation trouve ses origines dans les religions orientales, le yoga, le bouddhisme, le zen, mais aussi dans certaines pratiques religieuses comme les exercices de Saint Ignace de Loyola. La méditation transcendantale est un mouvement d’élargissement de la conscience et d’éveil spirituel, à visée mondiale. Les techniques de méditations procurent, sur le plan objectif, les mêmes avantages que les techniques de relaxation : ralentissement du pouls, diminution de la tension artérielle, allongement des temps respiratoires et sur un plan plus subjectif, une augmentation des possibilités existentielles de la prise de conscience.
  • La sophrologie est une méthode de relaxation très structurée qui regroupe nombre des principes évoqués ci-dessus. Elle se pratique autant dans la passivité que dans la dynamique, selon les effets que l’on cherche à obtenir.


Envie d'un petit régime avant les fêtes ? 

 

Que peut apporter la relaxation lors d’un régime alimentaire ?

Une des cinq tensions corporelles concerne l’appareil digestif et l’assimilation des aliments. Nous savons que le stress a des conséquences aussi sur la digestion, les fluctuations de poids….
La relaxation permet donc d’évacuer toutes les sortes de tensions et le stress. C’est un moment à soi avec son propre corps et tend vers une sensation de mieux être qui  n’est pas négligeable lors d’un régime, lorsque nous perdons un peu de motivation, que notre corps commence à changer….

Maintenant, il reste à chacun de trouve SA bonne méthode, celle qui convient à sa problématique et celle qui peut être appliqué dans son quotidien.

 


Ligne en Ligne vous conseille quelques livres sur le sujet :

 

A lire également :

 

Retour à la liste des articles
Découvrez les articles de notre coach sportif

 

 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !