Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Mangera-t-on plus d’insectes à l’avenir ?

écrit par le 22/05/2013

C’est en tout cas ce que prévoie l’ONU, l’Organisation des Nations Unis, qui a décidé de favoriser l’élevage d’insectes à grande échelle pour la consommation. Les insectes seraient en effet une très bonne source nutritive et auraient même des avantages économiques et environnementaux. La FAO (Organisation dépendant des Nations Unies spécialisée dans l’alimentation et l’agriculture) encourage également la consommation d’insectes pour lutter contre la faim dans les pays en développement et préserver l’environnement.

Ecœuré ? Sachez que 2 milliards de personnes consomment déjà régulièrement des insectes. Les scolytes, les chenilles, les abeilles, les guêpes, les fourmis, les sauterelles et les criquets sont les insectes les plus couramment consommés.

Selon une récente étude du FAO, les insectes possèdent de nombreux atouts. Ils constituent une source majeure et facilement accessible d’aliments nutritifs. Ils seraient riches en protéines, matières grasses, minéraux, lipides, calcium et fer. Il existe de plus de nombreuses manières de les cuisiner.

Consommer des insectes serait également une manière de préserver l’environnement puisque la consommation de viande est très polluante et pas toujours bonne pour la santé. Leur élevage nécessite en outre moins de ressources que les animaux consommés actuellement dans les pays occidentaux. Enfin les insectes favoriseraient l’économie grâce à la récolte et l’élevage, créateur d’emplois.

Alors on s’y met ?

 

 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !