Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Manger en écoutant son corps

mis à jour par le 23/10/2014
Manger en %c3%a9coutant son corps

 

Avant de commencer...

 

  • A quelle vitesse mangez-vous ?

  • Vous arrive-t-il de ne plus vous souvenir de ce que vous avez mangé ?

  • Finissez-vous votre assiette plus vite que les autres ?

  • Comment vous sentez-vous après avoir mangé ? Lourd(e) ou léger(e) ?

Pourquoi il est important de manger lentement…

Il existe un vrai paradoxe chez beaucoup de gens en surpoids : ils passent souvent du temps à désirer des aliments et pourtant, il leur arrive de ne pas en profiter. Une fois à table, ils engloutissent leur repas sans en avoir conscience, à grande vitesse.

Cette habitude peut être néfaste si l'on veut garder la ligne. La sensation de satiété n’apparaît pas, en effet, immédiatement après l’ingestion des aliments. Si vous mangez trop vite, vous n’aurez pas le temps d’écouter le message de votre corps lorsqu’il a fait le plein. Résultat : vous risquez de manger au-delà de vos besoins.
 

Manger trop vite ne vous permet pas non plus de faire la différence entre la faim réelle et la sensation de faim provoquée par des émotions ou du stress. Prendre son temps permet d’y voir un peu plus clair.

 

Enfin, si vous n’êtes pas suffisamment conscient de ce que vous mangez, vous n'en tirerez pas toute la satisfaction psychologique nécessaire. Vous risquez alors de compenser en mangeant trop.  

Les règles du bien-manger

Bien manger, c’est d’abord faire attention à son environnement et se mettre dans de bonnes conditions :

  • Evitez tout d’abord les lieux trop bruyants, facteurs de stress,

  • Choisissez, de préférence, des convives agréables,

  • Evitez les sujets de conversation générateurs de stress : problèmes liés au travail, actualité dramatique,

  • Accordez-vous suffisamment de temps pour le repas, 

  • Prenez quelques moments avant de passer à table pour vous détendre. Faites par exemple le tour du pâté de maisons ou passez un coup de téléphone à un ami. Quelques grandes respirations peuvent suffire.

 

  

Une fois à table, sachez apprécier le moment présent :

  • Ne vous précipitez pas sur le plat mais prenez le temps,

  • Entre chaque bouchée, reposez votre fourchette sur l’assiette,

  • Mâchez suffisamment de fois (au minimum 7 mastications),

  • Notez avec attention les sensations que vous ressentez : goût des aliments, chaleur, texture, odeur, couleur…

  • N’hésitez pas à en laisser dans l’assiette. Si vous n’avez plus faim, arrêtez de manger, c’est aussi simple que cela.

Après le repas, soyez également attentif à votre digestion :

  • Observez attentivement les effets du repas sur votre corps : lourdeur ou énergie, bien-être ou tristesse, ballonnements éventuels.

  • Consignez ces impressions dans votre journal en ligne.

  • Essayez d’apprendre de vos erreurs, sans dramatiser pour autant.

 

 

Sauter les repas : souvent un mauvais calcul…

Il arrive à certaines personnes de sauter des repas ou de recourir à des variantes : se contenter d’une petite salade ou d’un simple snack, déjeuner en 5 minutes…

Ces comportements, que l’on constate souvent chez les personnes en surpoids, ont souvent des causes psychologiques.

On s’interdit de manger parce que l’on se sent coupable ou même honteux. Parfois même, on cherche à se punir.

Dans certains cas, on espère par un pseudo jeûne maigrir rapidement. Dès que l’on se remet à manger, les kilos perdus reviennent immédiatement.

Certaines personnes ne se croient pas autorisées à prendre une heure pour manger. Elles recourent souvent à des sandwichs avalés rapidement devant leur bureau ou en salle de pause.

Sauter un vrai repas est évidemment un mauvais calcul. Dans bien des cas, on se rattrapera dans l’après midi en avalant des snacks bourrés de sucre et de matières grasses. Dans d’autres cas, c’est au cours du repas du soir que l'on compensera.

 

Votre action

Pour terminer cet article, je vous demande de noter dans votre carnet alimentaire les sensations que vous ressentez après le repas, notamment si vous avez trop mangé.

A partir de maintenant et pendant une semaine, je vous demande aussi de vous forcer à systématiquement laisser un peu de nourriture dans votre assiette.

 

A bientôt sur Ligne en Ligne !

 

 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !