-->

Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Un ennemi qui fait grossir : le stress

mis à jour par le 22/09/2015

 lutter-contre-stress

Comment lutter contre le stress ?

Le stress est souvent décrit comme l’une des grandes maladies de notre époque. Depuis la fin des années 1950, dans les pays industriels, la fréquence des effets pathologiques du stress augmente dans l’ensemble de la population. Engendré par l’ensemble des contraintes que nous subissons chaque jour, il serait à l’origine de la plupart des maladies coronariennes, des ulcères à l’estomac ou encore de dépressions et de l’absentéisme.

Mais qu’est-ce que le stress exactement ? Quelles sont ses conséquences sur notre organisme ? Et comment le combattre ? Ligne en Ligne, en partenariat avec la psychothérapeute, Delphine Daguenet vous propose des solutions pour lutter contre le stress, surtout en période de régime.

 

Le stress : un ennemi trop méconnu

Le stress peut être défini comme un processus physique, chimique ou émotionnel qui s’exerce sur l’organisme et provoque une agression ou une tension pouvant devenir pathologique.

Le stress est en fait une réponse de l’organisme à une agression, caractérisée par un ensemble de symptômes et de comportements : anxiété, tension nerveuse, fatigue, agressivité, hypertension artérielle, tendance à la somatisation….
 

Les 3 phases du stress

On peut décomposer le stress en 3 étapes distinctes :

  • La réaction d’alarme : phase initiale où apparaissent les premières réactions à l’agression, avec la mise en place des mécanismes de défense de l’organisme.
  • Le stade de résistance : le corps s’adapte à l’agression. Si celle-ci ne s’arrête pas, le corps demeure en alerte et ne peut plus compenser les dommages provoqués par cette alerte.
  • Le stade d’épuisement : le corps est débordé par le stress. Si celui-ci persiste, les mécanismes d’adaptation sont dépassés et cèdent. Une agression prolongée affaiblit notamment les réserves énergétiques de l’organisme, du fait de la dépense occasionnée par la réponse à l’agression. Vous tombez malade car vos capacités de résistance sont débordées.
 

 

Les conséquences du stress

Hypertension, infarctus, troubles du rythme cardiaque, mort soudaine, arthrite, ulcères d’estomac, accidents vasculaires cérébraux…et encore maux de tête, douleurs dorsales, insomnie, irritabilité, anxiété, fatigue, troubles gastro-intestinaux, affections cardio-vasculaires, dermatologiques, endocriniennes, gynécologiques….
La liste est longue des méfaits imputables au stress, car tous les organes peuvent être touchés par des déséquilibres hormonaux qui auraient dû n’être que momentanés et qui se sont installés à demeure.
 
Le psychisme n’est d’ailleurs pas en reste. Le stress peut être aussi source de malaise d’origine neurovégétative (palpitations, syncope) et engendrer ou perpétuer des troubles du comportement (tabagisme, alcoolisme, boulimie, anorexie, abus de médicaments et addictions aux drogues). A l’extrême, chez des individus fragilisés, cette surcharge psychique entraîne une dépression et confusion mentale.

Le stress a donc des conséquences mesurables sur la santé. En modifiant l’équilibre nerveux et hormonal de l’organisme, le stress peut provoquer un très grand nombre de maladies.
 
Mais le stress n’est pas la cause universelle des maladies : la grippe, par exemple, est bien due à un virus, mais la baisse de l’immunité naturelle provoquée par le stress y rend davantage sensible. De même, l’on sait aujourd’hui que l’ulcère à l’estomac est sans doute provoqué par une bactérie : dans cette hypothèse, le stress n’est pas la cause de la maladie, mais un facteur favorisant.
 

Dédramatiser le stress

Il ne faut plus aujourd’hui considérer le stress comme une agression subie : nous ne sommes pas désarmés devant cette angoisse. Plutôt que de s’attarder sur les causes du stress, il est plus important de s’intéresser à la façon dont chacun d’entre nous y réagit.
 
Presque tous les événements de la vie sont source d’anxiété mais ceci ne veut dire que tout le monde soit anxieux et angoissé. On peut avoir une existence très stressante et continuer à être détendu et à bien dormir la nuit.

Restons positif ! Pour nombre d’individus, le stress est vécu de manière enrichissante : il leur faut une agression extérieure pour se sentir bien et travailler correctement. Ils ont besoin de conflits, de situations d’urgence pour donner toute leur mesure.

Ne pas considérer qu’il y a le stress d’un côté  et l’individu de l’autre. La vie consiste à s’adapter en permanence à des événements imprévus ou difficiles et à trouver pour soi les meilleurs moyens de lutter contre (ou de fuir) les événements stressants.
 

Les secrets pour lutter contre le stress


Pas de remède universel contre le stress : c’est à chacun d’élaborer la stratégie qui lui convient le mieux, tout en sachant que le stress est un mal nécessaire et commun. Nous n’avons aucune chance d’y échapper et parfois nous le recherchons, il est donc préférable de mettre au point une technique de défense.

Il existe cependant des règles générales qu’il est important de respecter. Elles révèlent essentiellement de l’hygiène de vie. Voici quelques exemples :
 

  • Faire du sport : l’exercice physique est essentiel et trop souvent oublié. Le sport a un rôle prépondérant pour atténuer les effets du stress, réguler les tensions liées à la nervosité accumulée. Pour reprendre le sport en douceur, dans la méthode chocolat, notre coach sportif Sebastien Lopez, vous accompagne à travers 6 séances sportives à pratiquer à la maison. Rien de mieux pour remettre son corps en mouvement ou pour faire du sport tranquillement à la maison.

 

  • La relaxation : stretching, yoga, pilates… Pas étonnant que ces activités redeviennent à la mode et sont proposées dans de nombreuses salles. La relaxation est devenue vitale dans notre quotidien.  Dans le programme de la Méthode Chocolat, nous proposons notamment 14 séances de sophrologie pour acquérir de nouvelles techniques de respiration et de relaxation.

 

  • Le carnet des émotions : pour combattre le stress, rien de mieux d’en connaître la cause. Noter sur un carnet les situations, remarques, discussions, à l’origine de votre stress. Cela aide également à prendre du recul et à relativiser, mettre le doigt sur ce qui provoque du stress. Dans la Méthode Chocolat nous avons mis en place un carnet à remplir quotidiennement comprenant notamment une colonne sur les émotions et sensations qui sont chaque semaine analysées par une diététicienne comportementaliste pour vous conseiller de manière personnalisée sur votre alimentation et votre quotidien.  

 

  • Son assiette : la diététique a un rôle également fondamental. Une alimentation équilibrée aide à couvrir les besoins nutritionnels notamment en vitamines minéraux. Faire attention au café, au tabac et à l’alcool. Certes, ils agissent souvent comme des calmants dans des situations stressantes, mais sur le long terme leurs effets sont néfastes pour l’organisme et la santé. Le moyen le plus efficace reste d’avoir une meilleure compréhension de soi-même et de ses réactions.

 


delphine-daguenetDelphine DAGUENET- STOCHMAL
Thérapeute-sophrologue
http://ddaguenet-therapeute.wifeo.com

 

A lire également : Comment se sentir mieux en respirant mieux ?


Ligne en Ligne vous conseille quelques livres sur le sujet :

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !