Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Les français et le grignotage !

mis à jour par le 17/06/2013

L’étude nutrinet est la première étude nationale mise en place via le net. L'objectif est de permettre de mieux évaluer les relations entre comportement alimentaire et santé. Vous pouvez être volontaires en remplissant le questionnaire sur internet, vous deviendrez alors Nutrinautes !

Cette étude à débuté il y a 2 ans et les premiers résultats concernant les 18 000 enquêtes déjà réalisées sont sortis ce lundi ! Selon les résultats, 61 % des français grignotent entre les repas, 26% sont des grignoteurs occasionnels (2 jours sur 3), 35% sont des grignoteurs réguliers (3 jours sur 3).

Qui grignote quoi ?

 Les femmes seraient plus concernées que les hommes par ce phénomène, avec une tendance à consommer plutôt des aliments gras et sucrés (gâteaux, viennoiseries...). Les hommes se tournent plutôt vers les boissons caloriques (boissons sucrées et alcool) et les jeunes ont plus tendance à grignoter  que les autres catégories. Enfin, on retrouve plus de grignoteurs chez les personnes cherchant un emploi et défavorisées. La régularité des repas diminue le grignotage.

Quelles sont les conséquences ?

Le grignotage apporte en moyenne 484 kilocalories par jour aux grignoteurs réguliers et 273 kcal aux occasionnels. Des calories qui s’ajoutent à celles ingérées au cours des repas. En fin de journée, l’addition peut donc être salée… Reste maintenant à connaître l’impact du grignotage sur la santé ( la possibilité de prise de poids et les facteurs de risque cardiovasculaires qui lui sont associés).

 

Audrey Terel, diététicienne-nutritionniste

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !