Les dangers des produits light

mis à jour par le 21/11/2018
Fotolia 67786943 xs

 

Notre engouement pour les produits light

Les personnes qui souhaitent mincir ont massivement recours aux produits light en raison de l'absence de sucre dans ces produits. Il faut toutefois se méfier, car cette solution n'est efficace que si l'on ne cherche pas à consommer les calories absentes du produit édulcorant en mangeant d'autres aliments sucrés. Or, l'aspartame peut accroître l'appétit.

 

Les troubles provoqués par l’aspartame

Par ailleurs, certaines études conduiraient à penser que l'aspartame serait à l'origine de certains cancers si l'on dépasse une dose quotidienne de 40  mg par kilo de poids corporel (soit 3 grammes par jour pour un homme pesant 75 kg). Il faut par conséquent acheter dans la mesure du possible des produits dont la teneur en aspartame est clairement indiquée. Mais une consommation raisonnable d'édulcorant ne semble pas présenter de risque particulier sauf pour les personnes qui ont eu à se plaindre de certains effets liés à l'aspartame.

En effet, ce produit pourrait provoquer les troubles suivants:

  • - Nausées
  • - Maux de tête
  • - Etourdissements, vertiges et engourdissements
  • - Spasmes au niveau des muscles
  • - Troubles du rythme cardiaque et palpitations
  • - Dépression, anxiété et irritabilité
  • - Difficultés respiratoires
  • - Difficultés sensorielles au niveau du goût, de la vue ou de l'audition

En outre, l'aspartame pourrait favoriser les crises d'apoplexie. Il faut aussi savoir que s'il est consommé en forte quantité, il pourrait avoir des effets neurotoxiques à la suite de son assimilation par l'organisme. De plus, des doses massives d'aspartame peuvent être à l'origine d'une apparition de la maladie d'Alzheimer, de la maladie de Parkinson, d'une sclérose en plaques, d'une fatigue chronique (qui pourrait en fait être provoquée par une insuffisance du taux de sucre dans le sang). Les femmes enceintes doivent se méfier des sodas contenant des édulcorants, car l'aspartame pourrait accroître le risque d'accouchement prématuré.

On peut donc penser que l'aspartame peut être consommé en quantité raisonnable par toute personne n'ayant pas de fragilité résultant de ses antécédents médicaux. En revanche, si vous avez eu des problèmes dans le passé ou si vous êtes soigné pour une maladie chronique, il est utile de prendre conseil auprès de votre médecin.

 

Le rôle des industriels

Afin de séduire les consommateurs, les industriels cherchent à réduire la teneur en matières grasses de certains produits (c'est notamment le cas des fameux produits laitiers à 0 %). Mais ceci peut les obliger à compenser la perte de goût résultant de la suppression des matières grasses par des procédés artificiels dont l'innocuité doit être vérifiée. Il convient notamment de consulter avec soin les étiquettes des aliments pour s'assurer du fait qu'ils ne contiennent aucun produit chimique interdit et que les doses de produits de synthèse autorisés ne sont pas excessives.

En ce qui concerne les fromages, il est toujours tentant de prendre un fromage à teneur en matières grasses réduite, mais il faut savoir que la teneur en matières grasses est calculée par rapport à la quantité de matière sèche constituant le fromage qui semble si appétissant. Ainsi, moins un fromage est sec, plus sa proportion de matière grasse est faible. Un fromage blanc qui contient 40 % de matière grasse est donc plus diététique qu'un gruyère qui en contient 30 %.

 

Pour découvrir d'autres articles sur le même sujet, c'est ici : 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !