Les additifs alimentaires BHA et BHT

écrit par le 01/06/2015
Additifs

Les initiales BHA signifient hydroxyanisol butylé, et BHT : hydroxytoluène butylé. Buty-quoi ? Ça vous ouvre l’appétit ? Attention - vous consommez peut-être ces produits chimiques sans le savoir.

 

Qu’est-ce que c’est

Le BHA et le BHT sont des conservateurs classés dans la catégorie G.R.A.S. (‘generally recognized as safe’ = ‘généralement reconnus comme sûrs’), cependant aucun test ne peut déterminer de façon exacte l’effet qu’ils ont sur l’organisme.

 

Où les trouve-t-on ?

Ces deux composés sont très répandus, et on peut les retrouver dans les céréales, les pains, les crackers (y compris ceux étiquetés ‘diététiques’), les snacks, les chewing-gums et les cosmétiques. On les trouve même dans les vitamines et compléments alimentaires de basse qualité !



Effets sur la santé

Des inquiétudes ont été exprimées, y compris au niveau de risques liés au cancer. En ce qui concerne le poids, le BHA et le BHT sont des perturbateurs endocriniens qui imitent les effets de l’œstrogène, ce qui peut interférer avec les glandes surrénales, le métabolisme, et les hormones de régulation de la faim. Ils sont toxiques pour le foie, et peuvent se retrouver stockés plutôt que d’être expulsés. A quoi tout cela mène-t-il ? A une augmentation des cellules graisseuses !

Comme pour tous les additifs et produits chimiques, la règle la plus sûre à adopter est de simplement ‘dire non’, et de préférer manger des aliments complets et bio, non traités et sans conservateurs. Cela va non seulement contribuer à votre perte de poids, mais vous éviterez sans doute aussi de causer plus de dégâts à votre organisme.

 

 

http://cancerres.aacrjournals.org/content/47/8/2113.full.pdf

IARC Monographs on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans vol. 17 (Paris: International Agency for Research on Cancer), vol. 40 (1986).

Study on Enhancing the Endocrine Disrupter Priority List with a Focus on Low Production Volume Chemicals, Revised Report to DG Environment (Hersholm, Denmark: DHI Water and Environment, 2007)

The European Commission on Endocrine Disruption

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !