Les dangers du régime cétogène

mis à jour par le 27/02/2019
Le regime cetogene

Mis au point dans les années 20, le régime cétogène, à l’origine, était utilisé chez les enfants épileptiques. Il a été démontré des effets anticonvulsivants permettant d’atténuer les crises. Il a, depuis, gagné en popularité, puisque des études ont démontré qu’il permettait de ralentir l’évolution des maladies d’Alzheimer et de Parkinson, de lutter contre les lésions liées aux accidents vasculaires cérébraux et diminuer l’intensité des symptômes du diabète de type 2.

Ce n’est pourtant plus pour des raisons médicales qu’il est aujourd’hui sous le feu des projecteurs, mais bien parce qu’il permettrait de perdre du poids rapidement et efficacement.

Ligne en Ligne fait le point sur ce régime et vous explique ses dangers.

 

Le régime cétogène, c’est quoi ?

Notre régime alimentaire aujourd’hui comprend, en moyenne, 50% de glucides, 35% de graisses et 15% de protéines. A l’opposée de cette tendance, la diète cétogène, elle, conseille une très petite quantité de glucides et met l’accent sur la consommation de graisses et de protéines. « Dans le régime cétogène les calories résultent de 90% de lipides, 8% de protéines et 2% de glucides », résume Magali Walkowicz, diététicienne-nutritionniste et auteure de Céto Cuisine.

 

Petit dictionnaire du régime

 

Le régime cétogène, comment ça marche ?

Pour comprendre comment la diète cétogène fonctionne, penchons-nous sur le fonctionnement des muscles et du cerveau : le glucose est leur nutriment principal. Mais le corps, lorsqu’il en est privé, doit trouver une autre source d’alimentation. Il mobilise alors ses réserves et va chercher son énergie ailleurs, notamment dans le glycogène entreposé au niveau des muscles et du foie. Chaque gramme de glycogène étant lui-même lié à 3 voire 4 grammes d’eau, la perte de poids rapide que l’on observe en début de régime est donc principalement une perte d’eau.

Une fois les réserves de glycogènes épuisées, le corps peut alors commencer à utiliser les graisses pour produire de l’énergie. Ce processus, sans la présence de glucides, induit la production de déchets appelés corps cétoniques. Voilà, vous savez d’où cette diète tient son nom ! Les corps cétoniques s’accumulent alors dans le sang et on dit que l’organisme est en état de cétose. Le symptôme principal ? La perte d’appétit !

Le corps se nourrit, pour ainsi dire, tout seul comme un grand, et de nos graisses en plus. C’est le principe du jeûne que mime en fait le régime cétogène.

 

mincir : combattre la rétention d'eau

 

Dans un régime cétogène, je mange quoi ?

Le régime cétogène recommande de ne pas consommer plus de 50 grammes de glucides par jour, censés représenter 5% des apports caloriques de la journée.

Voici une liste non exhaustive des aliments recommandés et ceux à éviter :

N’hésitez pas à manger :

  • - Du poisson
  • - Des fruits de mer
  • - De la viande
  • - Des œufs
  • - Du beurre
  • - Des huiles végétales
  • - Des noix de tous types
  • - Des olives
  • - Des avocats
  • - Des légumes faibles en glucides, comme les légumes verts feuillus (épinards, salades, endives, choux, bettes etc.)
  • - Du fromage (il ne contient pas de sucre)

Vous pouvez vous permettre de temps en temps :

  • - Quelques produits laitiers (le lactose est en fait le sucre contenu dans le lait, il n’est donc pas recommandé en trop grande quantité dans le cadre d’un régime cétogène)
  • - Un yaourt à la grecque (plus gras, moins sucré)
  • - Des légumes un peu plus riches en glucides (on évite les carottes, le panais, les pommes de terre, la betterave, le maïs, la patate douce etc.)
  • - Un petit peu de vin (avec modération)
  • - Les alcools forts (avec modération !)
  • - Le café (sans sucre)

 

le vin rouge : un médicament ?

 

Vous devez éviter :

  • - Les féculents, comme le riz et les pâtes (vous pouvez les remplacer par des alternatives comme les pâtes de konjac).
  • - Les produits céréaliers (pains, céréales, et tout ce qui est globalement fabriqué à base de farine)
  • - Le sucre de table bien entendu, mais aussi le miel, le sirop d’érable et la confiture par exemple.
  • - Les biscuits, gâteaux, pâtisseries, chocolat, glaces, sodas, jus de fruits.

 

le konjac : la minceur venue d'ailleurs

 

Régime cétogène : avantages et dangers

Le régime cétogène, de par une forte consommation de protéines et de lipides, entraine une satiété plus rapide et plus durable. La perte de poids en est d’autant plus rapide et durable, tant qu’on le suit.

En revanche, le temps de l’adaptation à l’état de cétose entraine des désagréments : nausées, fatigue et maux de tête sont à prévoir. Certains effets secondaires semblent également persister dans la durée et nécessitent des compléments alimentaires ainsi qu’un suivi médical : hypoglycémie, déshydratation, constipation et augmentation des risques de calculs rénaux.

Autre inconvénient de la diète cétogène : les restrictions alimentaires sont nombreuses. Il devient donc plus difficile de varier les plaisirs et de sortir au restaurant sans risquer un écart.

 

Sortir au restaurant dans le cadre d’un régime cétogène

Privilégiez les pièces de viandes ou de poissons, sans sauce, et demandez, en lieu et place d’un accompagnement tel que des frites ou des pommes de terre, des légumes, verts de préférence.

Les plats à base d’œufs, comme les omelettes, sont également une excellente option, ou encore un burger… sans pain ! Demandez des tranches d’avocat, du fromage ou du bacon en supplément, et vous voilà parti pour un plat délicieusement cétogène-friendly.

Concernant le dessert, des baies ou une assiette de fromage feront l’affaire.

Voilà, vous avez de quoi rendre jaloux vos amis au régime !

Manger dehors pendant un régime

 

Le régime cétogène : les recommandations de Ligne en Ligne

La diète cétogène aurait aussi un impact favorable sur l’évolution d’un cancer, nos cellules saines se nourrissant essentiellement de graisses tandis que les cellules cancéreuses puisent leur énergie dans le sucre que nous consommons. Cette diète aurait également un impact positif sur les maladies d’Alzheimer et de Parkinson.

Elle nécessite cependant un suivi médical, pour le démarrage mais également dans la continuité, puisque certains effets secondaires peuvent être gênants. Des compléments de fibres, de vitamines et de minéraux (calcium, potassium etc.) devront également être intégrés à la diète.

Si vous souhaitez arrêter le régime cétogène, privilégiez un régime alimentaire pauvre en glucides afin de réhabituer l’organisme doucement et éviter de reprendre du poids.

Enfin, il est important de savoir que la composition du régime dit cétogène pour la perte de poids, bien qu’il soit basé sur les mêmes principes, n’est pas exactement la même que pour combattre les crises d’épilepsie.

 

testez le coaching minceur

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !