-->

Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Le Protifar

mis à jour par le 17/06/2013

 

Qu’est-ce que c’est ?

C’est une poudre hyperprotéinée. Il s'agit donc d' une source de protéine non naturelle. On la retrouve en vente libre en pharmacie.

Les aliments naturellement riches en protéines sont la viande, le poisson et les œufs.

A qui ce produit est destiné ?

Cette poudre protéinée est destinée aux personnes extrêmement dénutries avec une fonte musculaire importante.

C’est le cas de la personne âgée ou encore dans certaines maladies comme le cancer. La supplémentation de l’alimentation en protéine a pour but de limiter cette perte de masse musculaire qui peut réduire la mobilité.

Cette poudre est alors ajoutée dans l’alimentation comme les yaourts, purées, sauces…

Depuis la folie du régime Dukan, de nombreuses personnes ont détourné son utilisation et ont développé un engouement pour le Protifar.

Or l’alimentation de la personne dénutrie est supplémentée à l’aide du Protifar car elles ont une perte importante de l’appétit ou encore une difficulté à la mastication. Lorsque l'on perd de l’appétit, on perd très fréquemment en priorité le goût pour les viandes, volailles qui sont également difficiles à mâcher… La difficulté est qu'en parallèle, le besoin de ses personnes en protéine est augmentée. La carence est donc justifiée.

Chez le bien portant qui n’a pas perdu l’appétit, il n’y a aucune raison de supplémenter son alimentation à l’aide de poudres superficielles ! Les protéines naturelles seront beaucoup mieux absorbées. De plus une alimentation trop riche en protéines est néfaste pour l’organisme. En effet, cela acidifie le sang. Les reins sont alors sur-sollicités pour éliminer cet excès d’acidité, ce qui a tendance à les fatiguer et à altérer leur fonctionnement.

En conclusion, laissons le Protifar pour sa fonction première : limiter la fonte musculaire chez la personne dénutrie ! Elle n’a rien à faire dans l’alimentation du bien portant. La consommation d'une portion de viande, poisson, oeufs au minimum une fois par jour couvre les besoins protéiques.

Audrey Terel, diététicienne-nutritionniste

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !