Le konjac, la minceur venue d'ailleurs

mis à jour par le 22/11/2018
Konjac2

Le konjac, un coupe-faim naturel

Parmi toutes les plantes asiatiques que l’on encense pour leurs vertus miracles, en voici une nouvelle : le konjac.

De son vrai nom Amorphophallus Konjac, il appartient à la famille des Araceae. Il est cultivé principalement en Chine, au Vietnam, en Indonésie et au Japon. Il est également appelé « langue du diable », du fait de sa couleur rouge et de sa forme : proche de l’arum, son spadice (l’épi au milieu de la fleur) est lui aussi rouge et très développé, comme une grande langue pointue.

Bon, c’est bien beau tout ça, mais pourquoi Belzébuth nous ferait-il maigrir ? Eh bien il s’agit en fait de son tubercule, qui peut atteindre jusqu’à 80 centimètres de circonférence. Il est récolté et broyé en une sorte de farine blanche, de laquelle on peut extraire le glucomannane (c’est un polysaccharide, à vos souhaits). On peut alors en faire un épaississant utilisé dans les produits agro-alimentaires. Il possède également des vertus anti-cholestérol et pouvant combattre le diabète. Attention cependant si vous êtes déjà sous traitement, parlez-en à votre médecin, car le glucomannane pourrait annuler l’effet de certains médicaments. La farine est aussi transformée en vermicelles (shirataki) ou en bloc de gelée très compacte (konnyaku) pour être consommé chez soi.

Le konjac à lui seul n’a pas de propriété nutritive particulière (ni vitamine, ni minéraux). Il ne contient pas de gluten et est très faible en calorie (à côté, le concombre passe pour un double BigMac). Sa particularité réside dans le fait qu’il est très rassasiant. En effet, le glucomannane lui permet d’absorber jusqu’à 100 fois son volume en eau. Ainsi, il piègera graisses et sucres dans votre estomac tout en le faisant gonfler, et la sensation de satiété sera très vite atteinte pour un volume consommé faible. De plus, il favorisera le transit tout en emprisonnant dans son parcours toutes les toxines présentes dans l’intestin grâce à ses fibres qui se transforment en une sorte de gelée au contact de l’eau.

 

Le konjac en pharmacie sous forme de gélules coupe-faim

Pour vous donner une idée, il est vendu au Japon sous forme de petits bonbons gélifiés aux fruits, tellement gélifiés et collants qu’ils sont déconseillés aux enfants et personnes âgées, et interdits à la vente en Europe.

Pour le dénicher sous forme de konnyaku ou shirataki en France, vous pouvez vous rendre dans les grandes chaînes de supermarchés, dans des épiceries asiatiques ou bien les commander sur internet. En revanche, le konjac sous forme de gélule, à prendre environ 30 minutes avant le repas pour réduire la sensation de faim, sont en vente en pharmacie.

Côté prix, on trouve des boites de 200 gélules à partir de 4€.

 

Notre avis sur le konjac comme élément principal dans le régime « Paris-Tokyo »

Les propriétés rassasiantes du konjac sont désormais exploitées en Occident. Il fait même l’objet d’un régime, appelé « Paris-Tokyo », reprenant les habitudes alimentaires des japonaises : beaucoup d’aliments non transformés à faible densité calorique, du poisson et des algues, du riz, naturellement sans gluten, les huiles de colza et de sésame, mais aussi un mode de cuisson qui ne dénature pas les qualités nutritives des aliments (rapide et à haute température). Le régime va plus en loin, en prônant l’utilisation du bol japonais, pour se servir des portions raisonnables d’environ 150 grammes et l’utilisation des baguettes, permettant de manger plus doucement.

Le konjac ne possède pas un goût très fort, il peut donc être employé dans toutes les recettes pour accélérer la sensation de satiété : cakes, pâtes, plats salés en tout genre, desserts, il peut être au centre d’une alimentation équilibrée et vous permettre de perdre du poids en mangeant tout naturellement de moins grandes quantités de ce que vous aimez. Il se consomme également tel quel, en sashimi de konnyaku par exemple.

Evidemment, ce n’est pas parce que vous mangez des aliments coupe-faim que vos petites envies de grignoter ou que vos mauvaises habitudes vont s’évanouir. Le konjac n’a pas le pouvoir d’agir sur votre volonté. De plus, si la sensation de satiété est atteinte plus rapidement, la faim, elle revient vite aussi. En effet, n’ayant pour vertu que de faire gonfler les aliments, vous aurez rapidement à nouveau envie de vous nourrir. Un peu comme si vous buviez de l’eau lorsque vous avez un petit creux. Attention donc aux solutions miracles et aux raccourcis trop rapides. Le konjac peut être associé à un régime pour réduire les quantités lors des repas, mais ne remplace pas une alimentation équilibrée.

 

 

Et si vous souhaitez découvrir plus de conseils et astuces pour mincir, ou bien être accompagné(e) pour perdre du poids grâce à un suivi personnalisé, découvrez le Coaching Minceur Premium de Ligne en Ligne.

 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !