Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Le baby blues

mis à jour par le 11/03/2015
Baby blues

Après neuf mois d’attente … le voici  … votre bébé est enfin là, il est beau et en bonne santé, tout va pour le mieux.

Seulement voilà, après l’épreuve de l’accouchement, la femme est l’objet d’un bouleversement hormonal qui se traduit souvent par un état de déprime, alors que le moment est propice à la joie et aux émotions … vous semblez avoir envie de fondre en larmes, vous angoissez, vous vous retrouvez incapable de gestes maternels et vous vous demandez si vous l’aimez vraiment.

Pas de panique, vous n’êtes pas une mauvaise mère ni une mère indigne, vous n’êtes pas la seule dans ce cas. Selon des études, 60 % des femmes connaissent ces effets, c’est  l’effet du BABY BLUES.

Celui-ci peut bien évidemment être passager mais il peut aussi se transformer en véritable dépression.

Voyons plus précisément ce phénomène et expliquons comment faire face à cela.

 

Qu’est ce que le baby blues?

Le baby blues n'est en aucun cas une maladie ou un trouble psychiatrique et ne dois pas être considéré comme tel mais plutôt comme un mal être intérieur caractérisé par des signes de déprime et d'instabilité émotionnelle de la jeune maman.

C’est un état passager qui ne dure que quelques jours à quelques semaines et pendant lequel la maman n'arrive plus à contrôler ses émotions.

Le baby blues apparaît généralement entre le troisième et le dixième jour après l’arrivée du bébé.

 

Quels sont les signes du baby blues?

Les symptômes du baby blues se traduisent de plusieurs façons:

Ce sont des pleurs sans raison, nous devenons très irritables, un moindre rien et nous partons très loin, un sentiment de culpabilité, cette impression d’être débordé, de ne pas être assez à la hauteur, d’être une mauvaise mère, de ne pas être capable. Ceux-ci sont alors accompagnés d’insomnies à répétition, de sauts d’humeur, d’une perte d’appétit… Une émotivité démesurée, des pleurs, un sentiment d’être incompétente.

Mais pas de panique … bien sûre ces syndromes sont variables d’une femme à l’autre!

 

Quelles sont les causes du baby blues?

Premièrement, le baby blues provient d’un dérèglement hormonal. En effet après la naissance du bébé, les taux d'œstrogène et de progestérone, qui étaient très élevés pendant la grossesse, diminuent considérablement, cela pouvant bouleverser l'état psychologique de la maman.

La seconde cause avancée est la difficulté que la maman a à vivre la transition femme enceinte-mère. Difficulté du point de vue physique car l'accouchement est un moment éprouvant et angoissant et difficulté du point de vue psychologique également car la nouvelle maman ne se reconnaît plus : elle n'est plus la même femme puisqu'elle a un enfant, mais elle n'est pas encore tout à fait maman dans son esprit. Elle a peur de ne pas savoir bien s'occuper de son enfant et d'être une mauvaise mère.

À cela s’ajoutent la fatigue, un accouchement est en effet une épreuve fatigante et les premières nuits interrompues par les réveils du bébé n'arrangent rien.

Pour finir, un problème que certaines femmes rencontrent et qui les plonge au cœur du baby blues, est d’être « oubliée »: durant toute cette grossesse la future maman à mobilisé toute son énergie dans un but unique : donner naissance à cet enfant.

Lorsque vous êtes l'objet de tous les soins et de tous les regards, que l’on vous félicite et qu'il est maintenant présent, les regards se tournent essentiellement sur ce bébé. Vous avez le sentiment de ne plus intéresser personne, vous avez une mauvaise mine et des kilos superflus.

En plus, ce cher petit bébé hurle jour et nuit, vous épuise et ne vous laisse pas une minute.

On se retrouve alors loin de ce qu’on avait pensé du « devenir parent » mais comment le dire et se faire remarquer sans passer pour une mère sans pitié ? C’est à cet instant que la culpabilité vient s'ajouter à la déception.

 

Un remède contre le baby blues ?

Le meilleur remède contre le baby blues reste d’en parler. Ne tentez pas de cacher cela, vous serez démasquée à un moment ou à un autre !

Au contraire, profitez en pour vous faire chouchouter ! C'est le meilleur des remèdes. N’oubliez pas que votre entourage est là pour vous aider à surmonter le baby blues, votre conjoint, vos amies qui sont déjà passées par la peut-être ?

Si vous ne voulez pas parler aux membres de votre entourage, le personnel médical de la maternité, un psychologue où votre médecin sont là pour vous aider.

Et si vous ne voulez vraiment pas en discuter, ne paniquez surtout pas car le baby-blues disparaît spontanément.

Il suffit juste d’un peu de patience …

 

Et le papa ?

Sachez que les papas peuvent aussi souffrir de baby-blues.

 

Cela reste toutefois assez rare. Cela se manifeste notamment par une peur face aux nouvelles responsabilités, le stress, la  fatigue ou encore des angoisses.

 
Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !