Lait de vache contre lait de soja : les bienfaits des laits de vache et de soja

mis à jour par le 07/10/2014
Lait de vache contre lait de soja

 

Lait de vache ou lait de soja ? Comment choisir ? Zoom sur leurs différences avec ce dossier.

 

Le lait de vache, une habitude alimentaire

 

Consommer du lait de vache tout au long de sa vie est une habitude alimentaire bien installée. On le dit riche en calcium et bon pour la santé, car il apporte des protéines de bonne valeur biologique, tout en étant une source de phosphore, de potassium, d’oligo-éléments (tels que le zinc, l’iode, le sélénium...) ainsi que de vitamines. Il a un goût relativement neutre et peut être facilement aromatisé. Toutefois, l’homme est la seule espèce consommant volontairement, et en plus ou en moins grande quantité, le lait d’une autre espèce après la période de sevrage.



Le lait de soja n’est du lait que par le nom


Le lait de soja n’est pas véritablement du lait et il devrait être appelé « boisson au soja ». Il est composé de graines de soja broyées et d’eau. Il apporte les huit acides aminés essentiels et des acides gras poly-insaturés qui ont une action préventive sur les pathologies cardio-vasculaires. Ce lait de soja permet de diminuer le taux de cholestérol dans le sang. Dans les produits commercialisés, on ajoute souvent du calcium à hauteur de 120 mg/100 ml, ce qui lui donne la même teneur que le lait de vache. Il est riche en vitamines B1, B2 et B3. Il ne contient pas de lactose, lequel est parfois mal toléré.

 



Les inconvénients du lait de vache


Le lait de vache est relativement lourd à digérer, il peut provoquer des ballonnements et les intolérances au lactose sont de plus en plus fréquentes. Il contient des acides gras saturés qui ne sont pas bons pour l’organisme. De plus, il a tendance à fixer les toxines déjà présentes dans le corps. Ainsi, les personnes souffrant d’une maladie telle que la grippe ou l’angine devraient cesser de consommer du lait de vache jusqu’à leur guérison complète. Des études de l’OMS montrent que le lait est acidifiant pour le corps et tend à déminéraliser l’os.

 



Et ceux du lait de soja


Même s’il est plus digeste que le lait de vache, le lait de soja est l’un des laits végétaux les moins digestes. Il n’est pas normalisé et sa composition peut varier énormément d’un fabricant à un autre. Il contient des phyto-œstrogènes en grande quantité. Lors de l’achat, il faut vérifier le dosage d’isoflavones et limiter sa consommation à 1 mg/kg de poids corporel par jour. Ces phyto-œstrogènes peuvent en effet ralentir ou s’opposer à l’absorption digestive des hormones thyroïdiennes et risquent de provoquer des dérèglements hormonaux.



Que faut-il en conclure ?


Le lait de vache et le lait de soja sont assez comparables au niveau nutritionnel lorsque le lait de soja est enrichi en calcium. Une bonne idée est de remplacer le lait de vache par du lait de soja dans les préparations culinaires. Il est tout à fait possible de consommer ces deux laits en alternance, sans excès pour l’un comme pour l’autre. Le lait de vache comme le lait de soja sont déconseillés aux très jeunes enfants.

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !