-->

Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

La pilule Alli

mis à jour par le 03/09/2013

 pilule alli

Tout savoir sur la pilule Alli

Mise en circulation le 6 mai 2009 en France, la pilule Alli a beaucoup fait parler d’elle depuis, gagnant en popularité dans une atmosphère de controverse. Mais que savons-nous réellement de son efficacité. Comment fonctionne-t-elle ? Quels risques comporte-t-elle ? Ligne en Ligne a étudié le sujet pour vous.

La pilule Alli, c’est quoi ?


Alli est une pilule conçue par le géant pharmaceutique GlaxoSmithKline. Alli fonctionne de la même manière que Xenical, du laboratoire Roche en reprenant le même principe actif, l’Orlistat, à un dosage deux fois moindre (60 mg pour Alli et 120 mg pour Xenical). A ce jour, Alli est le seul médicament anti-obésité à être vendu sans ordonnance dans l’Union Européenne (autorisé par l’Agence Européenne de Médecine) et aux Etats-Unis.

Comment maigrir avec la pilule Alli ?


Un aliment est composé de protéines, de glucides et de lipides, qui possèdent tous une source d’énergie qu’on appelle communément les calories. Si votre consommation de calories est supérieure à la quantité dont votre organisme a besoin, vous prendrez du poids en stockant ces nutriments. L’Orlistat entre en action dans votre système digestif et empêche une partie de la matière grasse ingérée d’être digérée. Ainsi, la pilule Alli transforme 25 à 30% des matières grasses en  « fibres » et n’affecte donc pas votre appétit.

Maigrit-on vraiment avec la pilule Alli ?

GlaxoSmithKline précise qu’Alli ne fonctionne qu’associé à une alimentation faible en matières grasses et des exercices physiques. Selon son fabricant,  Alli vous permettra de perdre jusqu’à 50% de poids de plus que si vous suiviez un programme minceur sans le produit. Alli n’est en aucun cas un médicament miracle : il faciliterait la démarche de perte de poids mais sans la rendre sans efforts.

Les problèmes et les effets secondaires d’Alli

  • En premier lieu, après l’arrêt du traitement, vous avez de fortes chances de reprendre jusqu’à 35% du poids que vous aurez perdu.
  • Alli n’est pas efficace contre la graisse accumulée auparavant. Ceci implique donc que pour perdre de la masse graisseuse, vous devrez vous en tenir à un régime hypocalorique et pratiquer un sport, ce qui est donc similaire à tout autre programme minceur.
  • Les effets les plus connus du traitement portent sur une perturbation de vos selles. Puisque les graisses ne sont pas digérées, elles jouent le rôle d’un lubrifiant pour le déplacement des selles stockées. Ceci résulte donc en des fuites, des pets humides et même de la diarrhée. Plus votre alimentation est riche en matières grasses, plus importants seront ces inconvénients.
  • Les effets secondaires de l’Orlistat rendent également l’utilisation d’Alli potentiellement dangereuse. L’Institut National du Cancer américain évoque notamment le problème des foyers de cryptes aberrantes  qui sont des lésions précancéreuses affectant le côlon et le rectum. Une étude a ainsi démontré que l’incidence des foyers de cryptes aberrantes augmentait avec la prise de l’Orlistat.
  • Par ailleurs, une étude scientifique a révélé que le risque de cancer du sein est 4 à 7 fois plus élevé pendant la durée de prise de l’Orlistat.
  • La liste des problèmes associés à la prise de la pilule Alli ne s’arrête pas là. Etant donné que les matières grasses contribuent au bon fonctionnement de notre corps, bloquer l’absorption de ces éléments nutritifs équivaut donc à bloquer les nutriments qu’ils peuvent nous fournir. Puisque votre organisme ne peut plus absorber une grande quantité de ces matières grasses, vos cheveux, votre peau et votre niveau de HDL (bon cholestérol) s’en retrouveront affectés.

Doit-on prendre le risque ?

Le choix de prendre ou pas la pilule Alli vous revient. Cependant, Ligne en Ligne vous conseille vivement de consulter un médecin avant de franchir le cap. Certains organismes sont en effet plus fragiles que d’autres.
Par ailleurs, aucun médicament ne doit vous exonérer d’un travail de fond sur votre rapport à votre alimentation. Mincir durablement, c’est apprendre à mieux manger et à se réconcilier avec la nourriture. 

Vous pouvez égalment consulter un diététicien / nutritionniste qui vous donnera également un avis plus personnalisé en fonction de vos habitude alimentaires et de votre passif. N'hésitez pas à consulter notre annuaire.

 

Découvrez sur le même thème :


Retour à la liste des articles

 

livre-recettes-gratuit

 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !