Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

La graisse brune, une nouvelle piste des chercheurs

mis à jour par le 26/06/2013

 

Actuellement, les méthodes pour lutter contre l’obésité se limitent à la diététique, au comportement alimentaire et à la chirurgie. De nombreuses découvertes sont encore à élucider. Et bien cela tombe bien, les chercheurs seraient sur une nouvelle piste pour trouver un traitement efficace : la graisse brune.

Depuis déjà un certain nombre d’années, on sait déjà qu’il existe deux formes de tissu adipeux: la graisse brune et la graisse blanche.

La graisse blanche

Elle est la graisse la plus familière!  Et oui celle que l’on redoute tant! Elle  a pour rôle de stocker les lipides. C’est son accumulation qui conduit à nos fameux petits bourrelets.

La graisse brune

Beaucoup moins connue que la précédente. Rien d’étonnant, étant donné qu’elle est principalement présente et efficace chez le nouveau-né. Son but principal est de réguler la température du corps. Comment fait-elle pour réchauffer le corps du nourrisson? Et bien elle brûle le gras! Pas mal non?

Elle se nomme graisse brune car ses cellules ont la particularité de contenir de nombreuse mitochondries riches en fer, à l'origine de cet aspect couleur rouille. Les mitochondries sont des organelles permettant de convertir les glucides en énergie et en chaleur.

Deux découvertes majeures concernant la graisse brune

  • Les personnes les plus minces ont une quantité plus importante de graisse brune que les personnes en surpoids ou obèses.
  • Les adultes en bonne santé conservent néanmoins une quantité de graisse brune à l'avant et l'arrière du cou, tout le long de la colonne vertébrale et dans le bas du dos.

Espoir pour un traitement efficace de l’obésité

Deux pistes de recherche sont en cours·:      

  • La première consiste à trouver un moyen pour remplacer la graisse blanche en graisse brune.

Avoir plus de cellules de graisse brune n’a aucun intérêt si elles ne sont pas activées.

  • La deuxième piste de recherche consiste donc à trouver le moyen d’activer cette graisse brune. Actuellement on sait que le froid déclenche la sécrétion d’adrénaline et d’hormones thyroïdiennes qui activent à leur tour les cellules brunes. Il faudrait donc comprendre comment ces deux molécules agissent sur le tissu adipeux brun!

Plutôt positif non? En tout cas c’est une affaire à suivre de très près !

Audrey TEREL, diététicienne-nutritionniste

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !