Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Kebab et santé

mis à jour par le 03/09/2013

 kebab-sante

Mauvais pour la santé, le kebab ?

Ethymologiquement, le terme kebab vient du persan et signifie « grillade » ou « viande grillée ». Il désigne un sandwich composé de viande cuite à la broche, de pain, de sauce, de crudités et éventuellement de frites. Aujourd’hui plat très populaire, le kebab n’en finit pas de séduire les foules.     Mais est-ce un plat vraiment équilibré ? Que se cache-t-il derrière ce fast-food turc ? Ligne en Ligne vous révèle tout sur ce plat des temps modernes.

Qu’est-ce que le kebab ?

Contrairement aux idées reçues, le kebab est un plat turc généralement fait avec de la viande d’agneau ou du poulet. Certains restaurants proposent également de la viande de porc, mais il s’agit là d’exceptions puisque le kebab est à l’origine un plat musulman et donc sans porc, comme l’indique le Coran.

Ladite viande est lentement rôtie autour d’une broche et ceci via un mouvement rotatif régulier. On la découpe ensuite en morceaux que l’on insère dans un petit pain, avec des oignons, des tomates et de la salade. Le tout est enfin généralement accompagné de sauce (sauce blanche, ketchup, mayonnaise…) et de frites.

Fêtons les 40 ans du kebab !

C’est en Allemagne, à l’âge de 16 ans que le petit Mehmet Aygün invente le kebab. Il travaille alors dans le restaurant turc de son oncle à Berlin et en l’observant travailler lui vient finalement l’idée de créer ce sandwich révolutionnaire. Né en 1971, le succès est alors immédiat.

Près de 40 ans plus tard, le döner kebab concurrence de près les leaders du secteur de la restauration rapide, comme Mac Donald’s ou encore KFC.

 

 

Quid de l’équilibre alimentaire ?

Certes très appétissant, le kebab n’en reste pas moins un plat extrêmement gras. Il peut en effet être jusqu’à 2 fois plus calorique d’un hamburger classique, ceci étant dû à d’importantes concentrations en sel, graisses et sucres. Un döner kebab apporte ainsi entre 40 et 50% de l’apport calorique journalier recommandé pour un adulte…

Enfin, l’autre problème majeur des kebabs tient à l’hygiène des enseignes où ils sont vendus. En effet, les cas de rupture de la chaîne du froid, de viande avariée ou encore de manque de fraîcheur des aliments (crudités notamment) sont malheureusement nombreux.

Choisissez donc bien votre boutique avant d’acheter votre kebab. Prenez donc l’habitude de vérifier rapidement la propreté d’un restaurant avant d’y entrer, puisque ce n’est pas parce que les contrôles d’hygiène sont stricts que l’on ne peut pas passer au travers des mailles du filet…

Et si kebab rimait avec régime ?

Pour finir sur une note positive, sachez que l’on peut préparer un kebab allégé et correspondant tout à fait aux apports alimentaires recommandés.

Pour ce faire, voilà quelques conseils pratiques :

  • Remplacez les frites par des légumes cuits à la vapeur,
  • Préférez l’eau au soda qui accompagne généralement le kebab
  • Troquez la viande d’agneau contre une escalope de poulet finement coupée,
  • Préparez votre sauce blanche avec du fromage blanc, du sel, du poivre et de la ciboulette,
  • Ayez la main légère sur le sel.


Sur ce, « affiyet olsun ! » ou « bon appétit ! »…


Retour à la liste des articles

Découvrez les articles et exercices sportifs Ligne en Ligne 

 


 

 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !