-->

Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

L'IMC

mis à jour par le 29/07/2014

 imc

L’Indice de Masse Corporelle ou IMC

Vous êtes nombreux à baser votre objectif de poids par rapport à l’IMC. Alors qu’est ce que l’IMC ? Que permet-il réellement d’évaluer? Faisons le point.
 

Un peu d'histoire

Inventé par le scientifique belge Adolphe Quetelet (1796-1874), l’IMC est aussi appelé indice de Quetelet ou Body Mass Index (BMI) en anglais. A la base mis en place pour les adultes de 18 à 65 ans, il permet depuis ces dernières décennies de prendre en compte les enfants de 0 à 18 ans.
 

Que représente l'IMC ?

L’indice de masse corporelle permet d’estimer la corpulence d’une personne.
Il se calcul en fonction de la taille et de la masse : IMC = masse/ (taille)^2 (s’exprime donc en kg.m^-2)

 

 

Quel est l’intérêt de calculer son IMC?

L’IMC a été désigné par l’Organisation mondiale de la santé en tant que standard pour évaluer les risques de surpoids chez l’adulte ainsi que les facteurs de risque.
Il permet de définir des intervalles de statut de poids : maigreur, indice normal, surpoids, obésité.

 

Voici la classification de l’OMS :

  • moins de 16,5    dénutrition ou famine
  • 16,5 à 18,5    maigreur
  • 18,5 à 25    corpulence normale
  • 25 à 30    surpoids
  • 30 à 35    obésité modérée
  • 35 à 40    obésité sévère
  • plus de 40    obésité morbide ou massive


De plus, l’IMC est corrélé à la hausse de la mortalité. Il permet plus précisément de quantifier les risques de développer certaines maladies, les risques cardiovasculaires ou certains cancers.

 

 

Pour qui

L’IMC peut être utilisé chez tout le monde excepté une certaine population comprenant les sportifs de haut niveau, les personnes naines, géantes ou encore amputées, et enfin les femmes enceintes.
En effet selon l’IMC, les sportifs se retrouvent souvent en surpoids alors qu’ils ont une meilleure forme physique que la moyenne des individus. Ceci est du à leur masse musculaire bien développée et au fait qu’elle pèse plus que la masse grasse.
 

Mais

Les experts de l’INSERM restent sceptiques quant à l’utilité de l’IMC pour une seule personne, même si l’indice est bien adapté aux études sur de larges populations (savoir si les français prennent du poids par exemple).

En effet, l’IMC  ne permet pas de déterminer la valeur de la masse grasse ou de la masse musculaire et osseuse, ce qui explique pourquoi il peut être inadapté à certaines populations et à toutes les morphologies.
Il reste un indicateur général, il n’est pas une donnée absolue. Il permet finalement de classer les individus entre gros et maigres.
Or la morphologie est fonction de l’individu, une personne peut avoir une corpulence forte mais sans être grasse et une autre peut être fine mais avoir une masse graisseuse importante.
En plus, cela dépend du sexe, de l’âge et de l’origine ethnique.

Donc finalement, l’IMC permet de voir globalement si notre poids est santé, mais nous ne pouvons nous baser exclusivement sur celui-ci pour un objectif minceur. L’évaluation de la masse grasse et de la masse maigre est une solution complémentaire à l’IMC.

 

 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !