Gérer l'hypoglycémie

mis à jour par le 03/11/2014
Hypoglyc%c3%a9mie

 

Relativement anodine mais qui, pourtant peut causer de nombreux désagréments, qui n'a jamais connu une crise d'hypoglycémie ?

Avant d'évoquer les principaux symptômes, voyons d'abord ce que c'est précisément. Une crise est provoquée par un manque de glucose, qui n'est ni plus, ni moins qu'un des organes essentiels de l'organisme. En effet, c'est grâce à ce dernier que vos cellules vont bien fonctionner (pas que bien entendu, mais essentiellement), et plus particulièrement celles du cerveau. Autrement dit, c'est bien le manque de sucre dans le sang qui va déclencher l'incident. Sachez également que la concentration du glucose dans le sang est dépendante de deux hormones, le glucagon et la fameuse insuline (médicament majeur pour les diabétiques).

Pour une personne en bonne santé, cela sera anodin mais les choses vont se compliquer, notamment pour ceux souffrant de diabète.

 

Les symptômes d'une crise d'hypoglycémie

De la bouffée de chaleur aux maux de tête en passant par des vertiges, le manque de sucre se détecte relativement rapidement. Sachez tout de même qu'en cas de forte crise, vous pouvez aller jusqu'à déclencher des convulsions, voire même une totale désorientation.

 

Quels en sont les facteurs ?

Alors certains facteurs peuvent être considérés comme aggravants tels que par exemple un régime alimentaire déséquilibré et insuffisant. C'est d'ailleurs la majeure cause des crises; mais cela peut être aussi un mode de vie "décalé" dans lequel les repas sont pris à toute heure du jour.

Deux autres facteurs sont à prendre un peu plus au sérieux, on parle ici de l'anorexie ou de la boulimie. Enfin, il ne faut pas oublier que l'abus d'alcool sera aussi un facteur tout comme une forte activité physique.

 

Qui est concerné ?

Potentiellement, chacun d'entre nous peut un jour avoir à faire à ce manque de sucre. En effet, il vous suffira de ne pas avoir pris votre petit déjeuner ou bien de ne pas avoir dîné la veille au soir. D'ailleurs, sachez que les personnes âgées sont aussi largement concernées par ce symptôme car elles oublient parfois de se nourrir. Sans revenir sur les facteurs cités ci-dessus, rappelez-vous simplement que pour l'éviter, rien ne vaut un bon équilibre alimentaire, dit autrement des repas pris à heure fixe et équilibrés.

 

Et si jamais la crise survenait ?

Si malgré vos précautions, une crise venait à surgir; déjà, rassurez-vous, c'est rarement grave. La première chose à faire est de rester calme, de vous asseoir et de manger immédiatement du sucre. Vous verrez que le malaise passera aussi vite qu'il est apparu. En revanche, si jamais cela ne passait pas, reprenez du sucre cette fois-ci accompagné de pain. Si vous devez en arriver là, c'est que votre taux de glucose est vraiment bas. Deux solutions : où vous avez vraiment exagéré et auquel cas, il est temps de vous reprendre en main ou bien, il vous est nécessaire de consulter votre médecin. En effet, certaines maladies hormonales peuvent provoquer la chute de glucose.

 

En conclusion, mangez équilibré et sain est déjà une bonne base de départ pour éviter ces crises. Et n'oubliez pas que si, jamais, vous ressentiez un tel malaise, prenez un morceau de sucre et vous devriez très rapidement reprendre de l'énergie.

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !