-->

Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Les bonbons et sucreries

mis à jour par le 05/06/2015

 bonbon-et-sucrerie

 

L'avis de notre diététicienne sur les sucreries

Le bonbon est un aliment plaisir dont l’achat se fait très souvent de manière spontanée et imprévue. De récentes études tendent à prouver que nous consommons en France une moyenne de 3,3kg de confiseries par an et par habitant, et les adultes ne sont pas en reste ! D’où nous vient cette addiction aux bonbons ? De quoi sont-ils composés ? Sont-ils aussi mauvais pour la santé qu’on le prétend ? A l’approche de la Journée des petits plaisirs, décrétée par le Syndicat National de la Confiserie, Ligne en Ligne a enquêté sur cet aliment divinement sucré !

 

L’histoire gourmande du bonbon

La naissance des bonbons remonte à des temps très anciens et coïncide certainement avec la découverte du miel. C’est au XIIème siècle que les Croisés, revenus d’Orient, importent la canne à sucre en France. Le sucre est alors une denrée rare et chère et est avant tout considéré comme un médicament et non pas en tant que gourmandise.

Les premiers bonbons sont en fait d’origine italienne et c’est le mariage entre Catherine de Médicis et Henri II qui va permettre l’importation du savoir-faire dans l’Hexagone. Cet art culinaire connaît alors un réel essor et au XVIIIème siècle, la confiserie française est reconnue pour faire preuve d’une extrême inventivité et d’originalité (sucre d’orge, pastille aux fruits, gomme, réglisse…).
L’apparition du sucre de betterave annonce finalement, avec l’industrialisation des techniques de confiserie, l’apogée du règne du bonbon.

 

Mais de quoi se composent les bonbons ?

Dans les bonbons que l’on fabrique chez soi ou bien dans ceux que l’on peut trouver chez des confiseurs, on trouve en général : du sucre et/ou du miel, du lait, de l’eau, des arômes, des fruits…

Ceux d’origine industrielle ont en revanche une composition nettement moins alléchante : sucre, sirop de sucre mélasse, sirop de glucose, amidon, huile végétale, graisse végétale hydrogénée, gélifiants, agents d’enrobage, colorants…

Ainsi, d’un point de vue strictement nutritionnel, un bonbon pèse en moyenne 5g, contient 98 à 100 % de glucides et apporte environ 20kcal.

 

Les bonbons : bons pour la santé ?

Ces friandises n’apportent rien d’autre que du sucre (saccharose), ce qui est logique car elles en sont constituées en très grande majorité ! Celles dites « aux fruits » ne contiennent en outre pas de vitamines, sauf si elles en sont enrichies. Les confiseries constituent donc une source d’énergie non négligeable.

La consommation quotidienne de sucre doit être inférieure à 10 % de l’apport calorique total : cela correspond à une limite de 2 à 3 bonbons par jour. A plus forte dose, ces friandises peuvent engendrer des risques de diabète, de surpoids, de maux de ventre et enfin de caries.

Moralité : mollo sur les bonbons et privilégiez un bon lavage de dents après !

 

Sophie Daguenet, nutritionniste

 photo-sophie-daguenet

Pour retrouver l'ensemble des nutritionnistes partenaires de Ligne en ligne, visitez notre annuaire !

Retour à la liste des articles

 Découvrez les articles et exercices sportifs Ligne en Ligne 

 

 


   

 

 

 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !