Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Les applications kneipp

mis à jour par le 03/09/2013

applications-kneipp

Les applications Kneipp : les bienfaits de l'hydrothérapie

Pour tous les sceptiques, rassurez-vous : les applications Kneipp ne désignent pas des théorèmes mathématiques dont la simple évocation suffirait à vous faire pâlir. Il s’agit en fait d’une méthode thérapeutique utilisant l’eau (chaude mais surtout froide) pour renforcer le système immunitaire, stimuler la circulation et le système nerveux, rafraîchir et vivifier la peau.

En quoi cela consiste-t-il précisément ? Qui est ce fameux monsieur Kneipp ? A qui s’adressent ses applications ? Au fil des mots (et de l’eau !), Ligne en Ligne vous apporte des précisions sur cette méthode pour le moins étrange…

A l’ « eau-rigine » de la thérapie

L’abbé Kneipp est né en Bavière au XIXème siècle. A l’âge de 20 ans, on lui découvre une forme très rare et évolutive de tuberculose : il est dès lors condamné par tout le corps médical mais décide de lutter contre le destin en utilisant l’hydrothérapie comme remède. En prenant des bains réguliers dans le Danube, il se trouve miraculeusement guéri de sa maladie.

Son histoire fait très vite le tour du pays et nombreux sont les malades qui accourent pour se faire soigner par Sébastien Kneipp. Son enseignement s’inscrit dans un courant hygiéniste vantant les bienfaits de l’eau.

L’eau : n’en perdez pas une goutte !

Le but de la thérapie par l’eau est d’endurcir le corps afin qu’il puisse lutter plus facilement contre la maladie. Cela consiste tout simplement à faire glisser de l’eau le long de la peau. Le derme capte alors les stimuli extérieurs tels que la douleur, le froid, la pression et les transmet au reste du corps, en particulier au niveau des glandes endocrines et du système nerveux neurovégétatif.

Quelques règles de base sont à respecter en hydrothérapie :

  • Le corps doit toujours être préparé. Ainsi, la chaleur (exercices, échauffement, pièce chauffée…), doit toujours précéder une application froide.
  • Les applications d’eau froide doivent toujours être courtes (entre 1 seconde et 1 minute). Plus le liquide est froid, plus le contact est bref, afin d’entraîner une réaction vive.
  • Après l’application, il faut se réchauffer rapidement sans s’essuyer (se frotter avec les mains, faire un exercice, se mettre au lit, s’envelopper dans une couverture en laine…) afin de bénéficier pleinement de la réaction.
  • Il ne faut pas abuser des applications d’eau chaude car elle est moins stimulante que l’eau froide et entraîne un réchauffement du derme affaiblissant les mécanismes naturels.
  • Les applications se font à heure précise : au moins 1 heure avant et 2 à 3 heures après les repas.
 

 

Sautons à l’eau !

Les applications Kneipp sont nombreuses et peuvent être pratiquées chez soi. Les plus pratiquées sont :

  •  Le bain de bras froid : idéalement en fin de matinée ou en début d’après-midi, plongez vos bras pendant 30-40 secondes dans un bac d’eau froide (12 à 18°C) tout en respirant calmement. Terminez en faisant glisser l’eau des bras avec les mains, puis réchauffez-les.
  • Le bain de pieds : plongez vos pieds 20min dans un bac d’eau chaude (35°C), puis augmentez progressivement la température jusqu’à 40-42°C. Enfin, séchez vos jambes et allongez-vous pendant une vingtaine de minutes en surélevant les pieds.
  • Ecoulement d’eau froide sur les jambes : après avoir fait couler de l’eau chaude sur vos jambes, procédez de même en utilisant de l’eau froide.
  • La marche dans l’eau : comme son nom l’indique, cette méthode consiste à marcher dans une eau froide dont le niveau arrive à hauteur du genou.
  • La marche pieds nus : de préférence au réveil, baladez-vous pieds nus dans de l’herbe mouillée par la rosée, du sable, de la neige, un sous-bois humide…

 

L’eau a réponse à tout

En fonction de la zone du corps où l’eau est appliquée, on peut soigner plusieurs types d’affectations :

  • Des problèmes gynécologiques, de prostate ou d’hémorroïdes : on a alors recours aux bains de siège.
  • Des troubles cardiaques : sont alors conseillés les bains de bras.
  • Des varices et des troubles circulatoires : on utilise des bains de pieds et de jambes.
  • Des soucis gastro-intestinaux et génito-urinaires : on applique des compresses humides sur le ventre.
  • Des affections rhino-pharyngées : on enveloppe le cou d’un tissu mouillé.


La liste des applications est longue et modulable à l’envie. Le temps des soins varie selon chaque indication et également selon la tolérance des individus aux variations de température. L’avantage est qu’ils ne nécessitent pas de matériel particulier, ne possèdent aucune contre-indication et peuvent être réalisés chez soi.

Quoiqu’il en soit, précisons que rien ne remplace un réel suivi médical. Ces applications servent éventuellement à soulager les douleurs et à induire une sensation de bien-être, mais aucun discours scientifique ne tend à prouver qu’elles ont un réel effet curatif.

 

Vous souhaitez être mis au courant des nouveaux articles ? Abonnez-vous à la newsletter

 

 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !