Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

Alimentation et travail de nuit

mis à jour par le 15/07/2015

 alimentation-travail-nuit

Quelle alimentation privilégier quand on travaille de nuit ?

Nombreux sont ceux parmi vous qui travaillent de nuit, certains par choix, d'autres par obligation. Il y a des avantages à ce type de contrat : pouvoir s’occuper de ses enfants la journée, avoir un meilleur salaire, faire ses courses à l’heure où les magasins sont vides… En revanche, le travail nocturne pose également des exigences spéciales aux personnes qui l’exercent. Comment manger équilibré quand on travaille de nuit ? A quelle heure et quel repas peut-on manger ? Ligne en Ligne répond à toutes vos questions dans cet article consacré au travail de nuit…
 

Qu’est-ce-que le rythme circadien ?

Notre organisme est soumis à un rythme biologique particulier appelé rythme circadien, correspondant à l’alternance entre le jour et la nuit. Les variations lumineuses au cours d’une journée de 24 heures agissent en fait sur une partie du cerveau qui produit des hormones facilitant soit l’endormissement soit l’éveil : c’est ce qui fait que nous vivons le jour et dormons la nuit !

Ce mécanisme hormonal impose un certain rythme à nos comportements : faim, soif, activité, métabolisme…  Le défi du travailleur de nuit est donc de lutter contre son « horloge interne », au risque de devenir plus sujet au stress, à des troubles du sommeil, à de mauvaises habitudes alimentaires…

 

Stop au grignotage !

Pour les personnes travaillant en horaires décalées, il est difficile d’avoir des repas équilibrés à horaires réguliers : le grignotage est donc fréquent induisant ainsi une prise de poids. Certaines études montreraient même une augmentation du taux de cholestérol et des maladies cardiovasculaires chez ces individus.

L’alimentation est désorganisée : choix des aliments, horaires des repas, conditions des prises de repas… Globalement, l’apport énergétique total n’est cependant pas supérieur à celui des personnes travaillant de jour. La prise de poids serait donc en fait liée au déplacement des horaires de repas : la nuit, la digestion voit son rendement diminuer et l’organisme a donc tendance à stocker plus.

Découvrez nos astuces pour lutter contre le grignotage

 

Conseils pratiques

Au même titre que la plupart des autres organes, l’estomac travaille particulièrement de jour, les sucs digestifs étant majoritairement produits au cours de cette période. Durant la nuit, l’estomac est au repos et n’est donc pas préparé à digérer de grosses quantités de nourriture, d’où la raison d’adopter une alimentation saine et équilibrée.
 

Quelques conseils pour manger équilibré et améliorer la qualité de son sommeil :

  • Prendre idéalement 5 repas par jour : un petit-déjeuner léger avant d’aller dormir, un déjeuner normal, un dîner avant d’aller travailler (entre 19h30 et 20h30) et 2 collations au cours de la nuit (une vers minuit et une autre vers 4h du matin). L’estomac ayant besoin d’une certaine régularité, il faut veiller à ne pas faire trop varier les horaires de repas.
  • Une nourriture légère pour la nuit : fruits, légumes, salades, céréales complètes, lait et produits laitiers, tisanes, infusions…
  • Eviter les aliments gras, salé et sucrés ainsi que la caféine et l’alcool.
  • Prendre 30 minutes minimum pour ses repas, même sur son lieu de travail, car cela évitera les troubles digestifs.
  • Eviter de consommer des somnifères avant d’aller se coucher car ils détériorent la qualité du sommeil et donc sa valeur de récupération.
  • Faire un peu d’exercice au cours de la journée.


D’une manière générale, le travail de nuit expose le salarié à un certain nombre de pathologies : troubles du sommeil, prise de poids, stress, troubles gastro-intestinaux (gastralgies, constipation…), risques coronariens, tendances à l’hypertension, dérèglement endocrinien, réduction probable du système immunitaire…

Conformément à la réglementation, les travailleurs de nuit ont le droit à une visite médicale tous les 6 mois : c’est alors l’occasion de faire le point sur leur santé et d’envisager un travail de jour, si celui de nuit détériore la qualité de vie.

 

Sophie Daguenet, nutritionniste

 photo-sophie-daguenet

Pour retrouver l'ensemble des nutritionnistes partenaires de Ligne en ligne, visitez notre annuaire !

Retour à la liste des articles

 Découvrez les articles et exercices sportifs Ligne en Ligne 

 

 

 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !