-->

Quel est votre profil minceur ?

Les études ont prouvé que faire correspondre votre régime à votre propre style de vie
est le principal facteur de succès pour mincir.

Faire le test

L'alcool, un facteur de surpoids

mis à jour par le 31/03/2015

 alcool-et-regime

Avant de commencer

  • Combien buvez-vous de verres par jour ?

  • Honnêtement, l’alcool est-il pour vous plus un plaisir ou un besoin ?

  • Vous a-t-on déjà fait des remarques sur votre consommation d’alcool ?

 

Ce qu'il faut savoir

Dans ce chapitre nous aborderons le sujet délicat de la consommation d’alcool.

Synonyme de convivialité, souvent considéré comme indispensable lors des repas entre amis, l’alcool reste une cause majeure de surpoids mais surtout un problème de santé publique.

Chaque année en France, la surconsommation d’alcool est directement impliquée dans des dizaines de milliers de décès consécutifs à des cancers, à des cirrhoses ou à des maladies du système nerveux.

En France, on considère qu’il s’agit de la seconde cause de mortalité susceptible d'être évitée. 

 

L'alcool et les régimes : deux ennemis

On sait depuis longtemps que l’éthanol, le nom scientifique de l'alcool, est très riche en énergie. Un gramme de cette substance représente 7 calories, soit près du double de ce que contiennent les protéines et les glucides.

Un verre de vin rouge par exemple apporte plus de 80 calories, un verre de whisky 190.

Mais l’effet de l’alcool sur la ligne ne s’arrête pas là. Pendant sa digestion, l'éthanol réduit d'un bon tiers la combustion des acides gras. Par ce simple fait, il renforce la rétention des graisses.

Des recherches ont ainsi démontré qu'une consommation élevée d'alcool favorise l’accumulation de masses graisseuses dans la région du ventre et des hanches. Alcool et ligne ne font dont pas très bon ménage.

 

Est-ce que je bois trop ?

En France, 5 millions d’individus ont des difficultés médicales, psychologiques ou sociales liées à leur consommation d'alcool. Pourtant, rares sont les personnes qui osent s’avouer dépendantes. On a facilement tendance à imaginer que ce sont les autres qui boivent trop. Il est en revanche plus difficile de se regarder soi-même objectivement.

Posez-vous la question honnêtement : en moyenne, combien de verres avez-vous bus par jour depuis une semaine ?

Pour se situer, il faut savoir qu’une consommation d’alcool est considérée comme excessive si l'on dépasse régulièrement 2 verres standards par jour pour une femme, 3 pour un homme. Un verre standard correspond à un demi de bière, une coupe de champagne, un ballon de vin servi dans un café, ou un verre de pastis. Si on est chez soi, on a tendance à se servir plus largement. Il faudra donc adapter le mode de calcul. Un apéro peut par exemple compter pour deux verres au lieu d’un.

Un bon test pour évaluer sa dépendance à l’alcool consiste aussi à s’arrêter de boire pendant quelques jours. Si l’alcool vous manque, c’est que vous commencez déjà à être un petit peu dépendant.

 

Les conseils pour modérer sa consommation

Que faire si l'on boit trop ?

La dépendance à l’alcool peut être difficile à traiter et il ne faut pas hésiter à consulter un professionnel. Il existe maintenant des services spécialisés dont l’efficacité est démontrée. Des groupes de soutien ont aussi été créés dans de nombreuses villes. L’essentiel est de ne pas rester seul et de prendre le problème en main.

Si votre surconsommation est légère, il existe de nombreuses tactiques efficaces pour corriger le tir.

  • Commencez d’abord par faire le bilan de vos habitudes liées à l’alcool.

  • Remplacez les boissons alcoolisées par des alternatives agréables pour vous comme un soda sans sucre ou un Perrier citron par exemple. Un jus de tomate est aussi parfait car faible en sucre et riche en anti-oxydants. Pour le déjeuner, vous pouvez aussi prendre un thé ou une bouteille d’eau pétillante.

  • Si l’alcool vous aide à vous relaxer, essayez de vous détendre autrement. Faites par exemple une demi-heure de marche avant de rentrer chez vous.

  • Ne vous sentez jamais obligé(e) de boire de l'alcool ! Ne videz pas votre verre à chaque passage de la bouteille et sachez dire non lorsque l’on vous ressert.

  • Savourez plutôt votre verre lentement ! Ne vous laissez pas imposer un rythme !

  • Si vous avez très soif, buvez d'abord une boisson sans alcool pour vous désaltérer.

  • Prenez des boissons faiblement alcoolisées plutôt que des boissons fortes.

  • Lorsque vous buvez, mangez toujours quelque chose. Non seulement cela ralentit le passage de l'alcool dans le sang, mais cela freine aussi votre consommation.

  • Si vous avez des invités, mettez suffisamment de boissons sans alcool à disposition. Placez systématiquement sur la table un verre d’eau. Entre deux verres, buvez des boissons sans alcool pour étancher votre soif. L’alcool déshydrate, c’est la raison pour laquelle plus on boit et plus on a soif.

  • Avant de sortir, décidez combien de verres vous allez boire et respectez votre engagement. Si vous avez l'impression que vous buvez plus que vous le souhaitez, éloignez-vous un moment. Levez-vous, allez vous rafraîchir aux toilettes ou prendre l’air.

 

Votre action

Pour conclure votre lecture, faites un point sur votre rapport à l’alcool en notant pendant une semaine toutes vos consommations. Si vous pensez que vous buvez trop, essayez d’appliquer les méthodes que nous vous proposons.

 A bientôt sur Ligne en Ligne !

 

 

Et si vous souhaitez découvrir plus de conseils et astuces pour mincir, ou bien être accompagné(e) pour perdre du poids grâce au suivi personnalisé d'une diététicienne, découvrez le Coaching Minceur Expert de Ligne en Ligne.

 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !