5 fruits méconnus en France

mis à jour par le 20/11/2018
Kaki

En cette période hivernale, manger des fruits est essentiel non seulement pour garder la ligne mais aussi le moral ! En novembre, pommes, poires et agrumes sont heureusement de saison et cela vous donnera une belle occasion de sortir prendre l’air avec vos enfants. Gorgés de vitamine C, les oranges sont parfaites en pur jus frais le matin, notamment dans des jus à base d’aliments verts.

En cas de tache de jus d’orange sur les vêtements, réparez rapidement l’accident !

Cependant, si vous trouvez ce choix un peu monotone, voici cinq fruits exotiques méconnus en France qui égaieront un peu votre panier et qui se récoltent principalement en hiver. Vous pourrez notamment les consommer avant d’aller au lit, pour éviter les fringales du soir.

 

Le kaki

Le kaki est le fruit du plaqueminier. Seul survivant du bombardement de Nagasaki, il est depuis le fruit national du Japon. On vous conseille d’en consommer la chair lorsqu’il arrive à maturité, c’est à dire quand sa peau devient orange vif : son goût sucré oscille alors entre le miel et l’abricot. On le cultive surtout dans les pays chauds mais il se trouve qu’on en récolte également dans le Sud de la France et en Corse d’octobre à novembre. Bref, un fruit exotique de saison qui vous apportera le nécessaire en vitamine C et en carotène pour garder une bonne mine pendant l’hiver.

 

Le pitaya

Egalement surnommé le « fruit du dragon », le Pitaya est surtout cultivé en Asie du Sud-Est et en Amérique du Sud. Fruit d’un cactus, sa couleur rose vif et son aspect étrange le distingue des autres fruits exotiques que l’on trouve sur les étals. Sa chair blanche parsemée de petites graines noires se déguste sans modération car peu calorique et vous rappellera la texture et le goût du kiwi. On le trouve facilement dans les épiceries asiatiques durant toute l’année.

 

La chérimole

Originaire des Andes, la chérimole se cultive principalement dans les régions tropicales et subtropicales. Elle peut se décliner sous plusieurs formes (rondes ou en forme de cœur) et sa peau verte ressemble fort aux écailles d’un reptile. Très fragile, on vous conseille de le laisser mûrir chez vous à température ambiante et de le consommer assez vite, sa chair est alors très juteuse et savoureuse. Fort heureusement, l’hiver est la meilleure période pour en consommer !

 

Le kumqat

Ce petit arbre très résistant nous arrive de Chine et ses fruits, oranges et ovales, sont les seuls agrumes que l’on peut consommer avec la peau. Il est très facile d’en faire pousser que ce soit en pot ou en pleine terre dans les régions méditerranéennes : idéal pour mettre vos enfants au jardinage car son entretien ne nécessite aucune taille et ils pourront directement en déguster les fruits sans que cela ne demande de préparation. De plus, les fruits se récoltent de novembre à janvier.

 

Le mangoustan

Poussant en abondance en Malaisie, le mangoustan est considéré comme un des meilleurs fruits pour se maintenir en bonne santé. Surnommé « le fruit des Dieux », ses vertus anti oxydantes et ses valeurs nutritionnelles en font un aliment naturel à consommer idéalement en jus. Sous sa coque épaisse et violette, le mangoustan cache une chair sucrée et légèrement acidulée. On peut en outre en trouver sur les étals de fruits tout au long de l’année.

 

A propos de l’auteur : Elisabeth Fontanille est expatriée depuis 10 ans entre Londres et New-York, elle adore voyager et écrit des guides touristiques destinés aux familles. Originaire du Vietnam, elle nous fait partager son goût prononcé pour la culture et la cuisine asiatique.

Pour découvrir d'autres articles sur le même thème, c'est ici : 

Write icon

Vous avez aimé cet article ? Envie de partager des choses vous aussi ? Nous vous invitons à écrire pour Ligne en Ligne !